Tunisie : Le mondial 2018 libère la créativité

Battue par l'Angleterre, la Tunisie joue sa dernière chance ce samedi soir face à la Belgique. Même si les Aigles de Carthage ne se qualifient pas pour les huitièmes de finale, la Coupe du monde aura été l’occasion de libérer la créativité tunisienne. 

De nombreux spots publicitaires ont été produits pour soutenir l’équipe nationale et célébrer sa participation au Mondial 2018. À l’instar de la radio tunisienne Misk, qui a publié une vidéo avant le match ddu lundi 18 juin opposant la Tunisie et l’Angleterre. Cette vidéo est devenue virale et a été massivement partagée et saluée sur les réseaux sociaux. 

Beaucoup d'internautes se sont félicités de la victoire tunisienne « de la créativité » durant cette Coupe du monde. En effet, la vidéo diffusée par Misk est riche en symboles et en messages subtils. Ce spot au fond politique bien prononcé présente un personnage portant un masque d’homme âgé mais dont le physique est celui d’un jeune. 

Ce dernier traverse des endroits mythiques de Tunis en retraçant de nombreux événements marquant le changement de l’ordre mondial depuis les 40 dernières années. Des émeutes du pain en 1984 à la révolution de 2011, la vidéo dépeint les espoirs et les déceptions de la population tunisienne.

« Le dictateur a chuté. La révolution a dévoilé la corruption politique, mais on a gardé l’espoir que le ballon tunisien perce les filets » : par ce message, les auteurs ont voulu dénoncer le fait que la chute du président Ben Ali n’a finalement pas changé le paysage politique, toujours gangréné par la corruption. 

Le spot de la radio Misk retrace aussi les événements marquants du Printemps arabe en rappelant la révolution libyenne, yéménite et égyptienne. Avec un humour satirique, la vidéo conteste aussi l’âge de l’actuel président tunisien Béji Caïd Essebsi qui aurait joué avec la reine Victoria, monarque britannique décédée en 1901. « Il y a quelques temps, la reine de l’Angleterre Victoria jouait avec Essebsi », est-il raconté pour critiquer la récupération de la révolution par une vieille classe politique.

Depuis l’indépendance, la Tunisie s’est qualifiée par cinq fois en Coupe du monde : en 1978, en 1998, en 2002, en 2006 et enfin en 2018. L’équipe nationale pourra-t-elle dissiper les déceptions depuis la révolution de 2011 ? Les prochains matches le diront.