Le succès des footballeurs maghrébins en Egypte

Le rush des joueurs maghrébins se poursuit dans le Championnat égyptien de football.

Cette saison confirme aussi ce rush durant la période des transferts surtout après la décision de la fédération égyptienne de football (FEF) d’autoriser les clubs à engager des joueurs nord-africains en qualité de « joueurs locaux » sans oublier qu’ils ont aussi le droit d’engager 5 joueurs étrangers à partir de la nouvelle saison.

Au cours de l’histoire du Championnat égyptien, il n’y a pas eu beaucoup de joueurs maghrébins , à l’exception de certains joueurs qui se comptent sur les doigts d’une main.

La saison 2016-2017 a vu l’international tunisien Maâloul (CS Sfaxien) rejoindre le club Al Ahly. La même saison son compatriote Seif-Eddine Al Jaziri avait rejoint le club de Tanta avant de jouer pour Arab Contractors la saison dernière.

Durant la saison 2017-2018, l’attaquant marocain Walid Azzaro a rejoint Al Ahly pour diriger la ligne d’attaque. D’ailleurs il a terminé la saison comme meilleur buteur (18 réalisations ).

Zamalek a enregistré la venue du Tunisien Hamdi Nagaaz. L’année dernière le duo marocain Hamid Ahad et Khaled Boutaib avait également rejoint le Zamalek ainsi que l’international tunisien Ferjani Sassi, une preuve que les joueurs du Maghreb arabe continuent d’affluer vers le Championnat égyptien.

Et justement comme c’est le début des transferts, cette année 2019, le Conseil d’administration du Zamalek a conclu deux accords très médiatisés avec la signature de l’ex-joueur du Wydad Casablanca, Achraf Ben Chergui, qui a connu un passage à Al Hilal de l’Arabie saoudite et l’ailier gauche Mohamed Onadjem.