La bourde de la télé tunisienne qui souhaite un joyeux ramadan à Ben Ali, le dictateur déchu

El Wataniya 2 a diffusé une ancienne vidéo présentant des vœux de Ramadan au président déchu, provoquant un tollé justifié.

Pendant le Ramadan et avant l’appel à la prière, pour annoncer l’heure de la rupture du jeûne, les chaînes de télévision tunisiennes ont l’habitude de diffuser des émissions religieuses dont les sujets abordent le jeûne ou la spiritualité. 

Le 6 mai, premier jour du Ramadan, la deuxième chaîne publique du pays, El Wataniya 2, a surpris ses téléspectateurs en souhaitant – par erreur – les meilleurs vœux au président déchu Zine el-Abidine Ben Ali et à sa femme.

Comment ? La chaîne a diffusé une ancienne émission religieuse, datant d’avant 2011, durant laquelle le prédicateur a commencé par présenter ses vœux pour ce Ramadan à « Monsieur le président Zine el-Abidine Ben Ali et à sa vertueuse épouse Madame Leïla Ben Ali ». 

« Nous invoquons notre Seigneur que ce Ramadan soit un mois béni pour notre président Zine el-Abidine Ben Ali et sa vertueuse épouse Leïla Ben Ali » a imploré le présentateur de l’émission. 

« Nous espérons que notre cher pays, la Tunisie, vive en sécurité et en paix sous la direction de son fils, le juste, le sauveur, le fidèle, Monsieur le président Zine el-Abidine Ben Ali, grâce à qui notre pays a connu le meilleur », a-t-il poursuivi, laissant les téléspectateurs sidérés. 

Des internautes ont aussitôt accusé la chaîne de « médiocrité » et de « manque de professionnalisme ».

« Une erreur humaine non préméditée » 

La direction de la Télévision tunisienne a publié dans la soirée un communiqué en présentant des excuses auprès de ses téléspectateurs, se justifiant d’« une erreur humaine non préméditée ».

L’émission rediffusée a été tirée des archives et une erreur a été commise, selon la Télévision tunisienne. La chaîne a voulu diffuser une nouvelle émission portant le même nom que l’ancienne émission. 

« La direction générale s’est empressée, juste après la diffusion de la séquence, de prendre les mesures administratives nécessaires afin de déterminer les responsabilités », a souligné dans son communiqué la direction d’El Wataniya 2. « Ce passage a heurté les sentiments des Tunisiens et nous ne l’acceptons pas. » 

Suite à l’ampleur prise par l’affaire, la chaîne a publié un nouveau communiqué, mardi 7 mai, annonçant la démission du directeur de la Télévision centrale tunisienne. 

Elle y explique que cette décision « intervient sur fond de diffusion, le premier jour de Ramadan, d'une émission religieuse récupérée des archives de la télévision tunisienne contenant des bénédictions destinées à l'ancien président déchu Zine el-Abidine Ben Ali et à sa femme ».