Tanger

Maroc : Trente-sept migrants sauvés à temps

Des dizaines de migrants, en détresse au large de Tanger, ont été sauvés par la Marine marocaine.

(AFP) - La Marine marocaine est venue en aide mercredi à 37 migrants marocains qui avaient quitté le Maroc par la mer et dont l'embarcation était en «difficulté» au large de Tanger (nord), a affirmé l'armée. Les autorités marocaines ont en outre annoncé avoir repêché onze corps après un naufrage au large de Nador, dans le nord également.

Maroc : bouchons monstrueux au port de Tanger pour les retours de vacanciers MRE

Des dizaines de milliers de véhicules ont convergé vers le port pour rentrer en Europe, créant des embouteillages interminables.

(AFP) - Le port de Tanger-Med, dans le nord du Maroc, a connu des bouchons monstrueux, avec de longues heures d’attente pour ses passagers venus embarquer sur ses ferries au retour des vacances estivales.

« Un plan d’urgence a été mis en place afin de traiter toute la file d’attente constituée à l’extérieur du port et résorber ce trafic inhabituel », a affirmé la direction du port, parlant d’une « semaine exceptionnelle ».

L’afflux a été d’autant plus important que le dernier week-end d’août coïncidait avec « à la fois la fin de l’Aïd al-Adha -la fête du sacrifice-, la fin des vacances d’été et la rentrée scolaire », selon la direction du port.

Maroc : Deux Maliens trouvent la mort à Tanger

Deux Maliens, dont un adolescent, ont trouvé la mort lors d’un déplacement forcé organisé par les autorités marocaines pour les transporter de Tanger (nord) vers le sud du Maroc, ont rapporté mardi des médias maliens et français.

Les deux Maliens avaient été interpellés à Tanger début août, où ils se trouvaient avec des centaines de migrants, majoritairement subsahariens, dans l’espoir de rallier l’Europe, a déclaré à l’AFP Saïd Tbel, un responsable de l’Association marocaine de droits de l’homme (AMDH).

Maroc : "Tanger la blanche" redessinée par la reconversion de son port

(AFP) - Perchés sur l'impériale de l'énorme bus rouge qui frôle les façades historiques, les touristes découvrent le vieux Tanger, tandis qu'une foule de vacanciers se presse sur la nouvelle corniche: les grands chantiers de reconversion de la zone portuaire ont redessiné la ville blanche.

"C'est superbe...", s'extasie Michal Linsi Tang, un étudiant chinois de 19 ans, à bord du bus touristique qui sillonne depuis fin juillet la ville aimée de tant de peintres et d'écrivains, à la pointe de l'Afrique.

Paradise Beach : Manifestation ce vendredi devant l'ambassade du Maroc à Londres

Ce vendredi 10 août, certains investisseurs lésés dans le cadre du projet Paradise Beach à Tanger organiseront une 9e manifestation devant l’Ambassade du Maroc à Londres et devant l’Office marocain du tourisme dans la capitale britannique. «Des dépliants seront distribués à nouveau pour mettre en garde contre les dangers d’investir au Maroc et pour réclamer justice», indiquent ces investisseurs dans un communiqué parvenu à Yabiladi.

Delacroix au Louvre avec ses oeuvres marocaines

Eugène Delacroix a dominé le XIXe siècle, un peu comme Picasso dominera le XXe. Peintre prolifique, ambitieux, novateur, « scandaleux », vilipendé puis encensé, son oeuvre immense est multiple et a des pans surprenants. C’est pourquoi la remarquable rétrospective qui vient de s’ouvrir au Louvre avec 180 oeuvres est un événement à ne pas manquer, du 29 mars au 23 juillet 2018. C’est la première exposition Delacroix depuis 1963. Il est vivement conseillé de réserver ses tickets avec un créneau horaire sur le site du Louvre.