MRE

Affaire DF de Choroknews24 ou l’arroseur arrosé

Dans cette ténébreuse affaire qui suscite des remous et de l’indignation à Brescia en Italie, et même au-delà, au sein de la communauté des marocains, à cause des agissements de D.F, qui a outrepassé toutes les limites du tolérable et de l’acceptable, le mot qui revient en permanence est celui de trahison.  Trahison des amis et de la parole donnée, trahison des créanciers et de la déontologie du métier qu’il prétend exercer ; le journalisme. Mais sa trahison du pays est la pire de toutes ces trahisons.

La France durcit les conditions d’arrivée des MRE sur son territoire

Les navires en provenance de Tanger pourront avoir accès au port de Sète à partir du mercredi 22 juillet sous certaines conditions sanitaires. Cette décision porte la signature de la préfecture de l’Hérault et de la Direction départementale des territoires et de la mer.

Les modalités sanitaires de ces débarquements en France à compter du 22 juillet "ne sont pas connues à ce jour et seront fixées par un décret qui doit paraître prochainement".

Un climat malsain à Brescia en Italie : l’affaire D.F.

Il règne depuis un moment dans la région de Brescia en Italie un climat malsain fait de haine, de calomnie et de rumeur. A priori ce n’est pas un nouvel avatar du Coronavirus qui a semé la mort et la désolation dans cette région italienne. Mais une forme de rage qui a frappé un ‘’journaliste’’ local au point qu’il a perdu ses esprits et même la raison et ainsi fait le vide autour de lui.

Crise sanitaire : le cas des MRE et le rôle du mouvement associatif

« À nous tous, nous pouvons beaucoup » : tel est le mot d’ordre que s’est donné Maglor-TV pour lancer son émission consacrée le samedi 11 juillet au rôle des associations des Marocains établis à l’étranger durant la crise sanitaire Covid-19.

برنامج مع المهاجر يستضيف كفاءات من المهجر...برنامج مع المهاجر يجمع و يلاقي كفاءات من  أبناء الجالية المغربية حول أفكار و قضايا و مشاريع موحدة

Les MRE vont-ils rentrer au Maroc en août ?

Aura-t-elle lieu ou pas ? C’est la question que tout le monde se pose par rapport à l’opération Marhaba qui en principe devrait démarrer mi-juin. Côté marocain, c’est le silence radio. Cependant, Madrid multiplie les appels pour convaincre Rabat de la faisabilité de l’opération. Par ailleurs, beaucoup se demandent si les MRE pourront rentrer au pays. Notamment, les opérateurs touristiques qui espèrent sauver un peu la saison.

RAM : "Le retour à une activité normale ne sera pas effectif avant 2022"

Confrontée à la pire crise de son histoire, la compagnie nationale est sévèrement critiquée par son syndicat majoritaire pour son manque de communication. Selon une source fiable, ce silence s’explique par ses négociations en cours avec l’Etat pour obtenir un soutien financier conséquent qui devrait lui permettre de retrouver son niveau d’activité de 2019 dans 24 ou 36 mois au maximum.

La fierté d’être marocain dans toute sa splendeur sur l’esplanade du Trocadéro le 10 novembre 2019 

    Sur la colline de Chaillot et sa prestigieuse esplanade du Trocadéro, dédiée aux droits de l’homme, des drapeaux marocains et des portraits du Souverain chérifien se sont déployés ce dimanche 10 novembre pacifiquement mais fièrement. Le tout agrémenté de l’hymne national, de cris de joie, de slogans et de banderoles à la gloire de la Marche Verte et de la bannière nationale.

Pages