El Mizan crée le Maghrock, le rock du Maghreb sans frontières

El Mizan signifie "la balance" ou "lʹéquilibre", mais aussi "le groove" dans le jargon des musiciens nord-africains. Et du groove il y en a dans ce quatuor mêlant musiques traditionnelles nord-africaines et musiques actuelles, jusqu'au rock déchaîné, chantés en darija, le dialecte maghrébin.

El Mizan, c’est d’abord le rêve et l’objectif du voyage du mandoliste algérien Anouar Kaddour Chérif, qui atterri en 2017 en Suisse avec un bagage musical nord-africain (chaâbi, raï, maalouf…) à la recherche d’une nouvelle fusion. Se joignent au projet le guitariste Romain Luder, le multi-instrumentiste Sami Grar, le percussionniste Romain Magnenat et le clarinettiste Damien Converset.

Le groupe compose ses morceaux en darija, le dialecte maghrébin. On y chante la liberté, les tabous, l’amour et l’émancipation des peuples dans la redéfinition d’une identité post-coloniale. De la musique traditionnelle aux sauvageries contemporaines, les gammes orientales se mélangent aux rythmiques occidentales, ou vice-versa, dans une solution fortement inflammable. Le nectar ainsi obtenu se nomme le « maghrock »!

En simple, les gammes oriento-andalouses se mélangent aux rythmiques occidentales, ou vice-versa dans une solution fortement inflammable. Ces musiciens y revisitent à leur manière les chansons chaâbi, gnawi, kabiles, détonnant en fusion une riche palette de couleurs, avec la présence toute particulière de la mondole sortie de son cadre traditionnel.

Le groupe commence vite à composer ses propres morceaux dans des styles rock “fuzzy” ou groove-fusion empruntant une trajectoire psychédélico- spaciale mais toujours festive, peut-être juste un peu plus radicale…et prometteuse avec l’enregistrement d’un premier disque en février 2019 !