Des artistes algériens dénoncent leur marginalisation

Des artistes de la wilaya de Tizi Ouzou ont dénoncé hier la marginalisation dont ils disent être victimes depuis plusieurs années. Dans un courrier adressé au ministère de la Culture, ce groupe d’artistes a cité d’innombrables problèmes qui font que la situation devient de plus en plus intenable.

“La marginalisation des artistes”, “les injustices envers les troupes, les associations et les coopératives théâtrales de la wilaya de Tizi Ouzou”, “un manque de clarté dans le fonctionnement et la gestion artistique” ainsi que “le manque de transparence dans le choix du comité artistique” sont entre autres reproches fait par ces artistes aux responsables du secteur, notamment du théâtre régional Kateb-Yacine. 

Dans leur courrier, le groupe d’artistes en question réclame un règlement clair sur le fonctionnement et la gestion artistique et aussi concernant le choix des représentants des artistes dans le comité artistique du théâtre régional pour pouvoir veiller sur le bon déroulement du choix des textes, la nature des projets, le choix des artistes et le bon déroulement du processus de la réalisation des projets théâtraux.

“Nous, artistes de Tizi Ouzou, demandons également la réouverture des portes du théâtre régional pour des formations théâtrales au profit des jeunes artistes désirant suivre une carrière dans les différentes filières du 4e art”, lit-on encore dans le document en question. 

Selon l’un de ces artistes, une rencontre était prévue samedi au théâtre régional à l’effet de débattre de cette situation, mais à leur grande surprise les portes ont été fermées devant eux. Selon notre interlocuteur, cette situation est le fruit de l’inexistence de responsables titulaires, “ce qui a ouvert les portes à des interférences extérieures au théâtre”, nous a-t-il indiqué. 

Source : liberte-algerie.com