Coronavirus : Comment gérer au mieux le confinement ?

La France, comme d'autres pays européens, est entré ce lundi en terrain inconnu pour deux semaines pour prévenir la propagation du coronavirus. Comment organiser les activités des enfants à la maison ? Voici quelques pistes afin d'y faire face avec sérénité.

S'agissant des jeunes enfants, il convient tout d'abord de leur expliquer avec leurs mots à eux ce qui se passe et pourquoi ils se retrouvent à la maison avec leurs parents. Ensuite, il est conseillé de les impliquer directement dans la gestion du ménage, en organisant des tâches claires et en attribuant des responsabilités. Le tout dans un bon encadrement et sans omettre les félicitations d'usage une fois la tâche accomplie. Car il va de soi que, rempli de tous ses occupants sept jours sur sept et pratiquement 24 heures sur 24, le logement familial aura rapidement besoin d'un sérieux coup de balai et de torchon. En outre, avec le retour des beaux jours, l'allongement des journées et la météo favorable prévue cette semaine, il est capital de sortir autant que possible tout en respectant les conditions de distanciation sociale, soit la distance interpersonnelle de deux mètres obligatoire.

Un quotidien luxembourgeois s'appuie sur les conseils distillés par Nina Nisar sur le site allemand medium.com. Selon cette spécialiste, une chose capitale est de permettre à l'enfant de conserver des contacts sociaux à l'extérieur de la cellule familiale. Afin de ne pas rompre ce lien social essentiel, il s'agit donc de prévoir du temps et de l'espace pour qu'il puisse s'exprimer en dehors du foyer. Cela peut aussi bien se faire via un appel téléphonique à ses copains ou une séance vidéo sur Whatsapp avec ses grands-parents, mais en laissant l'enfant seul. Car l'important est qu'il prenne conscience de cette possibilité de dire un secret à sa grand-mère ou à un camarade de classe.

Et les parents alors?

Embarqués dans la même galère que leur progéniture, les parents sont aussi impactés par ces mesures de confinement inédites. Non seulement ils vont devoir s'improviser pédagogues ou professeurs au pied levé, mais ils devront organiser leur vie différemment. Concrètement, pour sa santé mentale, chaque adulte confiné à son domicile doit profiter quotidiennement d'au moins une à deux heures de solitude en totale liberté d'esprit, et de préférence pas en soirée

Si les routines fixes du matin et du soir doivent être conservées même en cette période chahutée, il convient toutefois d'organiser la journée. Ainsi par exemple, faire le ménage en couple durant cinq minutes deux à trois fois par jour, profiter d'une sieste réparatrice de 30 à 45 minutes à la mi-journée, s'adonner à la cuisine, à la lecture, voire à la peinture ou à des travaux d'entretien dans la maison ou dans le jardin constituent autant d'activités communes conseillées. Il est aussi important d'évoquer ensemble au réveil ses souhaits et projets pour la journée à venir et de faire le bilan le soir, entre ce qui a bien et moins bien fonctionné.

Enfin, la pièce de l'habitation où s'effectue éventuellement le télétravail doit être fixe, clairement définie, connue de toute la famille et soumise à des règles strictes d'aller et venue. Si le bureau à domicile ne doit surtout pas devenir aussi hermétique que celui du lieu de travail habituel, il convient néanmoins d'en réglementer l'accès au conjoint et aux enfants, et de leur expliquer clairement les règles à respecter. La seule chose qui compte est de pouvoir communiquer sans interférences avec les collègues et les clients.

En savoir plus: 

Quand est-ce qu'on peut sortir pendant le confinement ?

Pas de panique, vous et votre famille n’allez pas mourir de faim, enfermés dans la demeure familiale !

Le Ministre de l’Intérieur a détaillé les conditions dans lesquelles on a le droit de mettre le nez dehors. On peut sortir pour :

  • Aller travailler « lorsque ces déplacements sont indispensables pour des activités ne pouvant être interrompues ni organisées sous forme de télétravail »
  • Faire des courses ou aller à la pharmacie
  • Aller consulter un médecin, ou pour un motif de santé
  • Pour un « motif familial impérieux ou pour l’assistance de personnes vulnérables pour venir en aide à un proche dépendant, ou pour des parents séparés pour aller chercher et déposer les enfants »
  • Sortir son chien ou faire une activité physique, mais à condition de ne pas se retrouver en groupe.

L’attestation de déplacement en cas de confinement

Pour attester que ta sortie respecte ces conditions, imprimez l’attestation que vous trouverez en cliquant sur ce lien.

Si le serveur est saturé, on peut la retrouver iciEt si vous n'avez pas d’imprimante, rédigez-la sur papier libre !

D’après le ministère de l’Intérieur, présenter une version numérisée de l’attestation de déplacement obligatoire sur smartphone sera possible.

On peut donc éditer et signer le PDF du gouvernement sur son ordinateur et le transférer sur son smartphone avant de sortir.