La Mauritanie et la Belgique signent un accord de lutte contre la migration illégale

L'accord permettra de coordonner les actions des deux pays en matière de lutte contre toutes les formes de migration illégale à travers notamment la coopération technique, l’échange d’informations et la formation des services compétents.

La Mauritanie et la Belgique ont signé mardi à Nouakchott, la capitale mauritanienne, un accord de lutte contre la migration illégale, ont rapporté des médias locaux.

L'accord signé par le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation mauritanien, Ahmedou Ould Abdalla, et le secrétaire d'Etat belge chargé des Réfugiés et de la Migration, Théo Franckène, permettra de coordonner les actions des deux pays en matière de lutte contre toutes les formes de migration illégale à travers notamment la coopération technique, l’échange d’informations et la formation des services compétents, a indiqué l'agence de presse africaine (APA).

S'exprimant à l'occasion de la cérémonie de signature, Ould Abdalla a insisté sur l’importance accordée par son pays à la lutte contre ce phénomène et l’application des lois et règlements y afférents.

Il a rappelé à ce sujet la stratégie nationale mise en œuvre par Nouakchott et fondée sur un système biométrique garantissant l’établissement des documents des titres sécurisés comme la carte d’identité nationale, la carte de séjour pour les étrangers, le passeport et le visa.

De son côté, le secrétaire d’Etat belge a souligné les impacts sécuritaires du présent accord, mais aussi son rôle dans le renforcement des liens bilatéraux.