A31 bis : première concertation publique à Metz

Elle est au cœur des débats depuis de très nombreuses années : l'A31 bis, qui devrait permettre de décongestionner l'A31 existante, saturée, fera l'objet d'une première consultation publique ce mardi 13 novembre au soir, à Metz.

Les Mosellans et l'ensemble des Lorrains sont invités à se rendre dans le tout nouveau centre des congrès Robert Schuman à Metz, ce mardi 13 novembre à 19 heures pour une étape importante :  la première réunion publique concernant le projet de l'A31 bis pour désengorger l'autoroute Nancy - Metz - Thionville - Luxembourg.

En février dernier, le gouvernement français avait donné son aval, un accord de principe à l'aménagement progressif de cette autoroute. Pour l'Etat français, la solution de la concession sur le tronçon Thionville-Luxembourg de l'A31, autrement dit, la mise en place d'un péage, est présentée comme inéluctable.

Mais ce péage éventuel n'est pour l'heure, pas encore acté. Surtout que la grogne monte du côté des élus des villes alentour. Car outre la question du péage, c'est également du côté du tracé que les communes lorraines sonnent l'alerte. Et notamment du côté de Florange, où la ville sera littéralement coupée en deux si l'un des tracés proposés est sélectionné.

Trois axes distincts seront ainsi débattus: le nord entre Thionville et la frontière du Luxembourg, le centre autour de Metz, et le sud autour du bassin de Nancy. Un site internet permet également aux citoyens de poser leurs questions et de s'informer sur l'avancement du projet.

D'autres concertations publiques se dérouleront jusqu’au mois de février 2019. La région Grand Est veut ici lancer une grande enquête pour consulter la population sur les variantes de tracé validées. Le bilan de cette étape ne sera restitué qu'en mars 2019.