MRE : La situation empire au port TangerMed

Au port TangerMed, les délais d’attente ont encore connu un bond pour atteindre les 14 heures avant embarquement, selon l’Autorité portuaire TangerMed. Des milliers de MRE de retour au bercail ont été obligés à passer la nuit à la belle étoile en attendant l’embarquement. Pendant la journée du jeudi, la situation avait connu une certaine accalmie avec seulement 49.000 passagers suite à une alerte des autorités portuaires sur le rallongement des délais d’attente qui avaient sauté en moins d’une journée de deux à 10 heures. Vendredi au matin, la file d’attente avait atteint l’autoroute de Melloussa qui dessert le port avec un bouchon de plusieurs kilomètres. Même la route nationale menant à Ksar Sghir a connu d’importants bouchons avec plusieurs embouteillages.

Parmi les raisons avancées, la forte affluence que connaît TangerMed depuis mercredi dernier (avec un pic à 53.000 passagers et plus de 10.000 voitures) et la lenteur des formalités de contrôle au port d’Algésiras qui ont ralenti la traversée du Détroit. Ajouté à cela, la fin des vacances et l’imminence de la reprise du travail ce qui a obligé la plupart des Marocains du monde en séjour au Maroc à prendre le départ en cette période. Cette situation se retrouve dans les autres ports de la zone comme celui de Tanger-ville qui connaît lui aussi un allongement de la durée d’attente et celui de Sebta qui a atteint la saturation. Cette situation intervient alors que les autorités ont nettement amélioré les conditions de traversée avec une augmentation du nombre de bateaux, la mise en place de l’interchangeabilité des billets et la mise en place de rotations nocturnes pour éviter les engorgements, des mesures qui n’ont pas suffi pour absorber les flux exceptionnels de cette année.