Les Avocats marocains du monde se mettent en réseau

L’Association du réseau des avocats marocains résidant à l’étranger a tenu, samedi 17 mars à Rabat, son assemblée générale constitutive, en présence du ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, du ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, du premier président de la Cour de cassation, président-délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mustafa Fares et du Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui.

Cette association permettra aux Marocains résidant à l’étranger d’accéder à des prestations d’orientation et d’assistance juridique et judiciaire dans leur pays d’accueil et faciliter la coordination, la collaboration et l’échange avec l’Association des Barreaux d’avocats du Maroc, notamment au niveau de l’accès à l’information juridique et judiciaire (textes de lois, jugements et décisions finaux rendus par les tribunaux marocains, jurisprudence de la cour de cassation…) au Maroc et/ou dans les pays d’accueil.

S’exprimant à cette occasion, Benatiq a souligné que la mobilisation des compétences marocaines résidant à l’étranger est l’une des composantes majeures de la stratégie du ministère qui consiste à faire appel aux potentialités marocaines établies à l’étranger pour renforcer leur contribution au développement de leur pays d’origine.

« A travers cette initiative, nous offrons à ces compétences un cadre facilitant non seulement leur implication dans les projets structurants du pays mais aussi l’opportunité de conclure des partenariats avec les acteurs publics et privés marocains afin de faire valoir leur expertise et leur savoir-faire », a-t-il souligné, relevant que le Maroc compte sur ses avocats MRE pour défendre ses intérêts, particulièrement la cause nationale.

Il a noté que plusieurs conventions seront signées entre le ministère et des bureaux d’avocats, les appelant à accompagner les investissements marocains et défendre les intérêts suprêmes de leur pays d’origine à l’étranger.

De son côté, Aujjar a affirmé que le Maroc a franchi des pas importants dans le domaine de la justice en adoptant une réforme « approfondie et globale », sous la vision éclairée du Roi Mohammed VI, notant que la constitution de cette association est un événement historique qui va enrichir les acquis du Maroc dans ce domaine.

Pour sa part, Fares a affirmé que cette rencontre est une illustration de l’approche participative et des valeurs d’ouverture dans la gestion des questions nationales, mettant en relief l’importance du métier d’avocat dans la consécration de l’Etat de droit.

Quant au président du ministère public Abdennabaoui, il a exprimé sa fierté de la constitution de cette association qui renforce l’identité nationale des MRE et leur attachement à la mère patrie et a annoncé qu’une convention de partenariat sera signée entre le parquet et l’Association.