Le Maroc reproche à l’Iran de vouloir endoctriner les Marocains du monde

Le Maroc a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran en mai dernier, notamment pour ses relations très étroites avec le Polisario mais aussi pour l’endoctrinement de la diaspora marocaine en Europe.

C’est ce qu’a révélé le ministre des Affaires étrangères marocain Nasser Bourita dans une longue interview accordée au média américain Breitbart. Pour le ministre, l’Iran tente d’influencer les Marocains du monde, principalement ceux résidant en Belgique. « Ils visent notre diaspora en Europe, en Belgique en particulier », explique Bourita, selon lequel « des Marocains supposés adopter l’islam marocain modéré se voient maintenant enseigner l’islam par des Afghans, des Iraniens ou des personnes différentes. Nous avons donc vu - en particulier en Belgique - des attaques contre des villes et la première association marocaine pour l’islam chiite créée à Bruxelles ».

De même, il accuse les Iraniens de tenter d’étendre leur influence en Afrique du nord. « Aujourd’hui, ils (les Iraniens) sont en train d’entreprendre les mêmes efforts dans d’autres pays d’Afrique du nord. Ils attirent certains de nos jeunes en leur accordant des bourses », soutient le ministre, donnant l’exemple de l’attaché culturel iranien à Rabat. « Nous avions un attaché culturel iranien à Rabat qui a visité les petites villes du Maroc en faisant ce qu’il appelait des festivals du livre. Il distribuait des livres. Il était présent dans chaque petite ville », rrévèle-t-il.

« Nous nous sommes demandés pourquoi il faisait la promotion des livres iraniens là-bas, et nous avons remarqué qu’il accordait des bourses. Nous sommes passés de 10 à 120 personnes ayant reçu des bourses d’étude ».