Je vous explique ... l'Islam en France

Le gouvernement a lancé une réforme de l'Islam en France, après l'émotion suscitée par les attentats de janvier. Comment fonctionne l’Islam aujourd'hui ?

On estime qu'il y a cinq millions de musulmans en France avec, parmi eux, deux millions de pratiquants. L'Islam en France est très majoritairement sunnite. Il n'y a pas de clergé, donc l'Islam est peu organisé.
 

CFCM

Reste qu’il existe une myriade d’organisations musulmanes. En premier lieu le CFCM, le Conseil français du culte musulman, qui a été créé en 2003 par Nicolas Sarkozy, quand il était ministre de l'Intérieur et des cultes. L’idée du pouvoir était d'avoir un interlocuteur unique. Le CFCM est censé intervenir dans la construction des mosquées, dans le marché des aliments halal, la formation de certains imams et dans le développement de représentations musulmanes dans les prisons et dans l'armée française. 

Critiques

Mais cette instance, sans moyens dédiés, est minée par la concurrence que se livrent en son sein ses différentes fédérations. A l'intérieur du CFCM, il y a la Grande mosquée de Paris, liée à l'Algérie, dont le recteur est Dalil Boubakeur. Après, il y a le Rassemblement des musulmans de France, lié au Maroc et aussi le CCMTF, qui est lié à la Turquie.  Ces fédérations sont critiquées car elles sont considérées comme l'émanation de puissances étrangères et qu’elles agissent en ordre dispersé. Enfin, le Conseil français du culte musulman est critiqué car il n'a pas pu contenir la montée en puissance des extrémismes.

Encore d’autres organisations

Mais ce n’est pas fini, il y encore d’autres associations. L'Union des mosquées de France, de sensibilité marocaine là encore. L'UOIF, l'Union des organisations islamiques de France, proche des Frères musulmans, qui viennent eux d'Egypte. Ou encore l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, l'UAM93.

Mosquées et imams

En France, on estime qu’il y a entre 2.300 et 3.000 lieux de culte musulmans. Des mosquées et surtout beaucoup de salles de prière qui peuvent ouvrir et fermer très rapidement. C’est pour cela que l’on n’a que des estimations. Enfin, on estime à 1.500 le nombre d'imams en France. La majorité n'a pas la nationalité française et il n'existe pas de formation centralisée des imams.