Visite du pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019

Le Vatican annonce la visite du pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019, en réponse à l’invitation du roi Mohammed VI. Un thème pour cette visite officielle: «le pape François, serviteur de l’Espoir». Un logo officiel a également été conçu pour cette visite.

«Le pape François, serviteur de l’espoir». C’est le thème retenu par le Vatican pour la visite au Maroc les 30 et 31 mars 2019 du pape François. Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, qui s'est intéressé à ce sujet dans son édition de ce jeudi 10 janvier, le thème retenu a été choisi parmi cinquante propositions présentées lors d’un concours consacré à cette visite.

Le logo conçu pour ce déplacement hors d’Italie véhicule des messages de la croix chrétienne et du croissant musulman, qui symbolisent les religions chrétienne et islamique, et entendent transmettre la cohabitation interreligieuse entre musulmans et chrétiens. De même, explique le quotidien, citant le site officiel du Vatican, l’emploi des couleurs verte et rouge renvoie aux couleurs du drapeau du Maroc, alors que les couleurs jaune et blanche renvoient à celles du Vatican.

Dans la conception du logo et du thème, le Vatican a tenu à mentionner le nom du Maroc en langue arabe, en hommage au royaume. Ce déplacement du Pape, qui sera son 26e hors d’Italie, le conduira à Casablanca et à Rabat et sera l’occasion d’aborder avec le roi Mohammed VI des questions liées à la cohabitation interreligieuse et à l’immigration.

L’objectif de cette visite est de créer une occasion pour renforcer le dialogue interreligieux et la compréhension réciproque entre les adeptes des deux religions», a tenu à expliquer le Pape devant les représentants diplomatiques au Vatican.

Sur cette visite, un chercheur en études islamiques, Mohamed Abdelouhab Rafiki, a déclaré au quotidien qu’il faudrait louer les initiatives de nature à créer des climats de cohabitation entre les religions.

«Nous savons que le conflit entre le christianisme et l’islam, durant des siècles, a provoqué de nombreuses victimes. Mais le contexte d’aujourd’hui diffère de celui d’autrefois», rappelle ce chercheur, soulignant que «le contexte actuel impose à tout le monde d’opter pour la cohabitation, le pluralisme et l’acceptation des spécificités».


Enfin, le quotidien rappelle que cette visite du pape François intervient 34 ans après celle du pape Jean-Paul II au Maroc. C'était en 1985. 

En savoir plus: 

Le voyage du Saint-Père au Maroc, qui se déroulera les 30 et 31 mars prochain, sera placé sous le signe de l’espérance et du dialogue interreligieux, comme le montre son logo.

Le logo a été sélectionné parmi la cinquantaine de logos envoyés à l’occasion d’un concours lancé par le Saint-Siège spécialement pour ce voyage apostolique, comme l’explique une note publiée par la Salle de Presse du Saint-Siège le 7 janvier dernier.   

Sur ce logo figurent une croix et un croissant : la croix chrétienne et le croissant musulman. Ils symbolisent la dimension interreligieuse de la visite du Pape François dans ce pays à majorité musulmane. À Rabat, le Saint-Père rencontrera d’ailleurs le «Commandeur des croyants», titre donné au roi du Maroc, 800 ans après la rencontre entre saint François d’Assise et le sultan al-Malik al-Kãmil.

Les couleurs du logo reprennent celles des drapeaux des deux pays, jaune et blanc pour le Vatican, vert et rouge pour le Maroc. L’inscription «Serviteur d’Espérance» a été ajoutée pour deux raisons:  «le Saint-Père est Serviteur des Serviteurs de Dieu, mais c’est aussi la reprise du titre de la lettre pastorale de la CERNA remise au Pape François lors de la dernière visite ad limina en 2015», lit-on dans la note de la Salle de Presse. La CERNA est la Conférence épiscopale régionale d’Afrique du Nord, auxquels appartiennent donc les évêques du Maroc.

Sur le logo, on peut enfin lire le nom du Maroc «écrit en arabe pour honorer le pays qui l’invite».

Par ce voyage apostolique au Maroc, le Pape François répond à une invitation du roi Mohammed VI et des évêques du pays. «Prochainement, j’aurai l’occasion de me rendre dans deux pays à majorité musulmane, le Maroc et les Emirats arabes unis», a rappelé le Saint-Père lundi 7 janvier dans son discours au Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège. «Il s’agira de deux opportunités importantes pour développer davantage le dialogue interreligieux et la connaissance réciproque entre les fidèles des deux religions», a-t-il affirmé.