Une cucurbitacée qui fait honneur au Maroc : la pastèque

Le Maroc champion des cucurbitacées grâce à la pastèque ? En 2018, les exportations ont connu une hausse de près de 300%, après déjà une très bonne année 2017.

Originaire d’Afrique, la pastèque était déjà cultivée en Egypte il y a plus de 5000 ans. Les Égyptiens avaient pour coutume d’offrir aux voyageurs des morceaux de pastèques aux portes du désert. Cette tradition s'est rapidement répandue sur les rives de la Méditerranée. Aujourd'hui, le Maroc est un leader dans la culture de ce fruit.

Les chiffres de la Division statistique des Nations unies (Comtrade) font part d’une hausse de 295,02% en 2018 des exportations marocaines de pastèques. Elles ont « atteint 156,19 millions de kilos, pour une valeur totale de 107,56 millions d’euros ». Cette forte progression s’accompagne également d’une meilleure qualité du produit marocain puisqu’au kilo, les chiffres montrent une hausse de 38%, passant de 0,5 euro à 0,69 euro, alors que le prix moyen n’est que de 0,41. 

Grâce à ces chiffres, le Maroc peut se targuer d’être le troisième exportateur mondial de pastèque, derrière l’éternel rival l’Espagne, ou encore le Mexique, qui exporte une bonne partie de ce produit aux Etats-Unis et au Canada. 

Toujours selon ces chiffres, on remarque que les principaux clients sont l’Espagne qui a importé 72,27 millions de kg, suivie de la France (40,8 millions), les Pays-Bas (15,12 millions de kg), le Royaume-Uni (11,89 millions de kg) et le Portugal (4,09 millions kg), d’après la même source.