Et si le Maroc participait à nouveau à l'Eurovision ?

Près de 40 ans après la participation de Samira Said à l’Eurovision, le superviseur exécutif du concours musical, Jon Ola Sand, révèle que des pourparlers ont été entamés avec le Maroc.

(telquel.ma) - Le Maroc serait-il en passe de rejoindre le concours de l’Eurovision, près de quatre décennies après la participation historique de Samira Said ? Cette possibilité a été évoquée par Jon Ola Sand, superviseur exécutif du célèbre concours musical. Dans une interview accordée le 28 janvier au site néerlandais AD, le norvégien explique qu’il serait “favorable” à ce que des pays d’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient rejoignent l’Eurovision, car “cela rendrait le concours plus varié”. Jon Ola Sand révèle alors que des pourparlers ont été entamés avec le Maroc, membre actif de l’Union européenne de radiotélévision (UER), structure organisant le concours.

Et d’ajouter : “Jusqu’à présent, nous n’avons jamais eu à dire non à un pays membre de l’UER qui souhaitait prendre part à l’événement”. Contacté par TelQuel, Karim Sbai, directeur de communication de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT), botte en touche. “À mon niveau, pour le moment, je n’ai aucune information à ce sujet”, nous déclare-t-il.

Samira Said, seule participation africaine

En 1980, le Maroc créait la surprise en participant à l’Eurovision. Cette année là, Israël, tenant du titre, se désiste à réorganiser l’événement qui s’est tenu à Jérusalem en 1979, la date fixée par les organisateurs coïncidant avec la Journée du souvenir pour la Shoah et l’héroïsme. Les Pays-Bas reprennent alors le flambeau et Samira Said fait son entrée au concours avec le morceau Bitaqat Hob.

Le Maroc est le seul pays à avoir participé une seule fois au concours de l’Eurovision, faisant sa seule et unique apparition en 1980. Il est également le seul pays africain à avoir participé au concours”, lit-on sur le site de l’Eurovision.

La chanteuse termine avant-dernière et ne grappille que 7 points accordés par l’Italie, loin derrière le gagnant irlandais avec ses 143 points. “La participation du Maroc avec Bitaqat Hob était inhabituelle pour le concours de l’Eurovision (…), à un moment où les influences arabes et du Moyen-Orient étaient loin d’être la norme”, est-il expliqué sur le portail du concours. Soit. L’heure de la revanche du Maroc a-t-elle sonné ?