Canada : Les compétences marocaines en aéronautique créent leur réseau

Les ressortissants marocains implantés au Canada et ayant des compétences dans le secteur de l’aéronautique viennent de mettre en place leur réseau. Il s’agit pour ces Marocains de constituer un réseau qui sera un levier stratégique du développement du Maroc dans le domaine de l'aéronautique, afin d’encourager les entrepreneurs marocains à investir dans leurs pays d'origine. Le réseau, dénommé AEROMAC, a pour objectif de faire le lien entre les compagnies canadiennes souhaitant s'internationaliser, et les amener à s'implanter au Maroc et à renforcer les mécanismes de transfert de la technologie aérospatiale vers le Royaume. AEROMAC est dirigé par Amal Abhir.

Les Marocains du monde sont appelés à contribuer largement au développement économique du pays d’autant plus que leurs profils deviennent de plus en plus aiguisés dans différents domaines. En dépit des initiatives lancées par le gouvernement, les investissements des Marocains résidant à l’étranger (MRE) restent encore en deçà des aspirations. La mobilisation de ces compétences est ainsi de mise. C’est d’ailleurs l’objectif de la tenue des différentes rencontres dédiées à la diaspora marocaine.

Le premier forum visant la mobilisation des compétences marocaines du Canada au profit de la coopération dans le secteur aéronautique, organisé à Skhirat, s’inscrit dans cette optique. Cet évènement intervient à l’issue d’une mission économique composée des représentants du Forum stratégique AERO Montréal réunissant l’ensemble des principaux dirigeants du secteur aérospatial québécois issus de l'industrie, des institutions d'enseignement, des centres de recherche et incluant également les associations professionnelles. C’est le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration qui organise cette rencontre en coordination avec le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique et en partenariat avec AEROMAC, le Réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada. Cette mission qui a entamé ses travaux le 1er octobre par des visites d’entreprises et d’instituts de formation à Casablanca et Tanger vise la promotion du potentiel d’investissement des compagnies canadiennes au Maroc dans le domaine de l’aéronautique ainsi que le renforcement de la veille technologique pour le transfert des connaissances au Maroc à travers la formation, les échanges avec les universités et les institutions de formation marocaines et canadiennes. Le choix du secteur n’est pas fortuit.

En effet, l’aéronautique est en pleine expansion au Maroc et dispose de perspectives prometteuses de développement. De grandes ambitions sont nourries dans le forum dédié à la mobilisation des compétences de la diaspora marocaine au Canada. Il est, entre autre, prévu d’annoncer officiellement la création du Réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada AEROMAC. Plusieurs projets ayant trait au secteur de l’aéronautique seront présentés. À cela s’ajoute la signature d’un protocole d’entente visant notamment la promotion d’opportunités de rapprochement entre entreprises marocaines et québécoises pour le soutien de la consolidation de leurs chaînes d’approvisionnement respectives dans le cadre d’un partenariat win-win. Le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration a tracé nombre d’objectifs au forum. Il s’agit en premier lieu de jeter la lumière sur les opportunités d’investissement productif au Maroc, notamment dans le secteur de l’aéronautique en vue d’accompagner le développement de cette industrie nationale dont l’écosystème est prospère depuis quelques années et connaît l’implantation de sociétés de renommée mondiale.

Le forum vise aussi à renforcer la communication et l’échange d’expériences dans ce secteur ainsi que les mécanismes de transfert de la technologie aérospatiale vers le Maroc. Cet évènement devra permettre de nouer des contacts étroits entre les entreprises canadiennes et le tissu productif marocain autour de projets innovants et d’encourager les investissements canadiens au Maroc. La mobilisation des ressources humaines n’est pas en reste. L’idée est en effet d’identifier les futurs ingénieurs aéronautiques de talent et mettre les futurs managers et ingénieurs aéronautiques en contact avec les industriels du secteur. Le ministère de tutelle entend constituer une communauté de talents marocains de l’aéronautique et faciliter leur mise en relation avec le monde de l’entreprise au Maroc. On s’attend à la participation de quelque 200 personnes provenant notamment de la délégation AERO Montréal, de membres du réseau des compétences marocaines au Canada AEROMAC, des experts canadiens dans le domaine de l’aéronautique, des investisseurs, des responsables institutionnels, des partenaires techniques et financiers. Les MRE participants à cette rencontre ont des profils différents et sont tous de jeunes cadres évoluant dans le secteur de l’aéronautique.

En savoir plus: 

1er FORUM DE MOBILISATION DES COMPETENCES MAROCAINES DU CANADA AU PROFIT DE LA COOPERATION DANS LE SECTEUR AERONAUTIQUE
SKHIRAT - 05 OCTOBRE 2018 - 
Note de cadrage

1. CONTEXTE

Le Maroc compte aujourd’hui près de 5 millions de ses ressortissants à l’étranger. Ces derniers maintiennent un lien très étroit avec leur pays d’origine, le Maroc, et un sentiment très fort d’appartenance au Royaume. Cela se manifeste par un retour massif au pays durant la période estivale d’été qui concerne chaque été près de 2,8 millions de personnes, ainsi que par un mouvement de transfert de fonds important de plus de 65 milliards de dirhams en 2017, soit une contribution de 6,5% au PIB.

En plus de l’attachement identitaire au pays, qui constitue un élément central de motivation pour la majorité des marocains résidant à l’étranger (MRE), le Maroc est considéré pour eux comme un marché porteur au sein duquel ils cherchent à mettre à profit un avantage compétitif acquis à l’étranger, notamment en terme de savoir, de savoir-faire, d’expertise et de réseautage dans divers domaines.

Les MRE présentent un fort potentiel de développement socio-économique pour le Maroc. Selon une étude réalisée par l’OCDE en 2016, sur un échantillon de 2,6 millions de MRE concernés par l’étude dans les pays de l’OCDE, 500.000 MRE ont un diplôme supérieur (bac+5), 7.000 sont des médecins et 50.000 sont des étudiants en mobilité internationale.

C’est dans ce sens que le Maroc a élaboré une stratégie au profit de ses citoyens résidant à l’étranger. Cette politique, s’articule autour de trois axes stratégiques, le premier concerne la préservation de l’identité des marocains du monde (MDM), le second porte sur la protection des droits et des intérêts des MDM, et le troisième cible la promotion de la contribution des MDM au développement du pays. Ces axes stratégiques ont été déclinés en plusieurs programmes d’actions.

L’un de ces programmes qui constitue une priorité de la stratégie concerne la promotion de l’investissement et de l’entreprenariat des marocains du monde. En effet, les compétences marocaines à l’étranger constituent un vecteur potentiel d’investissements au Maroc. 75% des brevets déposés au Maroc proviennent des Marocains du monde.

Afin de promouvoir ces investissements, une série de mesures ont été prises, notamment :

•  Création de la 13ème Région qui est une région virtuelle dédiée aux Marocains entrepreneurs du monde, en partenariat avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM). Cette région virtuelle constitue une plateforme destinée aux Marocains entrepreneurs du monde (MeM), afin de renforcer l’échange avec leurs homologues au Maroc. Cette plateforme a pour plusieurs objectifs notamment : i) encourager les chefs d’entreprises marocains résidant à l’international à investir dans leur pays d’origine et faciliter, grâce à leur implication, la promotion et le développement des échanges économiques entre le Royaume et l’étranger, ii) permettre la mise en réseau entre les MRE et les différents acteurs économiques au niveau national, iii) faciliter l’intégration des Marocains résidant à l’étranger dans le tissu économique marocain, afin de les encourager à entreprendre au Maroc, iv) et identifier les meilleurs créneaux d’investissement au Maroc ;

•  Développement de réseaux de compétences MRE par domaine d’expertise (thématiques) et/ou géographiques (par pays / région). Au niveau géographique, les principaux réseaux créés concernent la France, l’Allemagne, l’Amérique du Nord, les pays du Golfe …etc. par domaine d’expertise ou thématique, tels que notamment les réseaux d’avocats, de médecins, de femmes entrepreneurs, d’experts en aéronautique.

•  Promotion du fonds de soutien à l’investissement des MRE (Fonds MDM Invest géré par la Caisse Centrale de Garantie) : Ce fonds consiste à financer conjointement avec les banques les projets de création ou d’extension d’entreprises promus directement par des MRE au Maroc. Afin d’accompagner le plan d’accélération industrielle menée par le Maroc, ce fonds cible parmi ses domaines prioritaires le secteur de l’industrie aéronautique.

Le Maroc est en train de réaliser, depuis quelques années, une véritable percée dans le secteur aéronautique, branche de l’industrie parmi les plus exigeantes en termes d’investissement, de savoir et surtout d’avancées technologiques. Ce secteur compte désormais parmi les leviers prometteurs du Royaume en matière de croissance et de création d’emploi. En effet, en 2017, les exploitations de l’industrie aéronautique marocaine ont atteint fin novembre plus de 9.78 milliards de dirhams contre 8.42 milliards en 2016 soit une progression de 16.3 % selon l’office des changes.

A l’instar de plusieurs secteurs industriels, tel que celui de l’automobile, ce secteur et ses filières ont fait preuve, depuis quelques années, d’une émergence remarquable, à travers l’implantation au Maroc de plusieurs acteurs internationaux majeurs, tels que Bombardier et d’autres multinationales importantes à savoir EADS, BOEING, SAFRAN...  Suite à la stratégie industrielle 2014-2020 présentée à Casablanca devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 02 Avril 2014, ces installations concrètes, confirment la capacité du Royaume à attirer les leaders du secteur de l’aéronautique en faisant du pays une destination privilégiée dans ce domaine. En effet, par sa position stratégique, et grâce à la montée en puissance de la qualité de ses services, le Maroc occupe une place de choix sur la carte mondiale et se positionne, désormais, comme une plate-forme de maintenance aéronautique de portée stratégique pour le continent Africain.

Aussi, c’est en juillet 2015 que le Ministère de l’Industrie a poursuivi la mise en place de son Plan d’accélération industriel avec le lancement des 4 premiers écosystèmes industriels du secteur aéronautique en vue de développer une « supply chain » aéronautique performante et compétitive.

Les besoins du Maroc en ingénieurs pour accompagner la croissance de l’industrie aéronautique vont décupler dans les années à venir. La priorité du baromètre de l’aéronautique est de pouvoir créer 23.000 emplois, contre 15.000 postes actuellement. Pour y arriver, il est nécessaire d’attirer une centaine de nouveaux investisseurs dans les différentes filières et écosystèmes.  Aujourd’hui, elles sont un peu plus de 130 entreprises opérationnelles permettant la montée en régime du taux d’intégration locale dont l’objectif est d’atteindre les 35% à l’horizon 2020. Depuis le lancement du plan d’accélération industrielle en 2014, l’emploi dans ce secteur a progressé de 55%, l’intégration locale a augmenté de plus de 70%, alors que le nombre d’entreprises a cru de 10% par an, soit en moyenne 130 unités. Ce secteur très dynamique et qui possède un fort potentiel d’innovation offre d’innombrables opportunités aux jeunes talents.

Afin de s’inscrire dans cette dynamique, et dans le cadre de la mise en œuvre de la 13ème Région MeM, le Ministère délégué chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration organise, en coordination avec le Ministère de l’Industrie de l’Investissement du Commerce et de l’Économie Numérique et en partenariat avec AEROMAC le Réseau des Compétences Marocaines en Aéronautique au Canada, une mission économique composée des représentants du Forum Stratégique AERO MONTREAL, présidé par Madame Suzanne BENOIT, et qui réunit l’ensemble des principaux Dirigeants du secteur aérospatial québécois issus de l’industrie, des institutions d’enseignement, des centres de recherche et incluant également les associations professionnelles. Cette mission a pour objectifs d’une part de promouvoir le potentiel d’investissement des compagnies Canadiennes au Maroc dans le domaine de l’aéronautique et d’autre part de renforcer la veille technologique pour le transfert des connaissances au Maroc à travers la formation, les échanges avec les universités et les institutions de formation marocaines ainsi que canadiennes

Cette mission d’affaires débutera le 1er octobre par plusieurs visites d’entreprises et d’instituts de formation à Casablanca et Tanger en partenariat avec le Ministère de l’Industrie de l’Investissement du Commerce et de l’Économie Numérique et se clôturera le 5 octobre à Skhirat par le 1er Forum dédié à la mobilisation des compétences marocaines du Canada au profit de la coopération dans le secteur aéronautique. Cet événement sera également l’occasion d’une part, d’annoncer officiellement la création du Réseau des Compétences Marocaines en Aéronautique au Canada AEROMAC, d’autre part, de présenter plusieurs projets pour le secteur et portés par ces experts. Enfin, il sera également question de signer un protocole d’entente visant notamment la promotion d’opportunités de rapprochement entre entreprises marocaines et québécoises, dans le but de soutenir la consolidation de leurs chaînes d’approvisionnement respectives dans un mode gagnant-gagnant pour les deux parties.

2. OBJECTIFS DU FORUM

L’objectif global de ce forum est de renforcer la mobilisation des compétences marocaines au Canada. Ce forum vise spécifiquement à atteindre les objectifs suivants :

-  Mettre en évidence et développer les opportunités d’investissement productif au Maroc, notamment dans le secteur de l’aéronautique ;

-  Accompagner l’essor considérable de l’industrie aéronautique nationale marquée, durant la dernière décennie, par l’implantation de sociétés de renommée mondiale ;

-  Renforcer la communication et l’échange d’expériences dans ce secteur ;

-  Renforcer les mécanismes de transfert de la technologie aérospatiale vers le Royaume ;

-  Renforcer le rapprochement entre les entreprises canadiennes et le tissu productif marocain, afin de créer des synergies fructueuses autour de projets innovants et d’encourager les investissements canadiens au Maroc, notamment dans le secteur de l’aéronautique.

-  Identifier les futurs ingénieurs aéronautiques de talent, animer les réflexions sur les innovations de rupture dans le secteur aéronautique et mettre les futurs managers et ingénieurs aéronautiques en contact avec les industriels du secteur ;

-  Constituer une communauté de talents marocains de l’aéronautique et faciliter leur mise en relation avec le monde de l’entreprise au Royaume.

3. PARTICIPANTS AU FORUM

Ce forum rassemblera près de 200 participants, composés notamment de la délégation AERO MONTREAL, de membres du réseau des compétences marocaines au Canada AERO MAC, des experts canadiens dans le domaine de l’aéronautique, des investisseurs, des responsables institutionnels, des partenaires techniques et financiers.