Aïd al-Adha: la menace d’une 2ème vague du covid-19 plane sur le Maroc

Dans une déclaration à Le Site info le, virologue et directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca a indiqué que le bilan des contaminations pourrait grimper considérablement 15 jours après la fête du sacrifice au cas où les Marocains ne respectent pas les mesures de prévention.

 

«Le Maroc risque une deuxième vague du virus au cas où les citoyens ne portent pas de masques et ne respectent pas les règles de distanciation physique. Pendant l’Aïd, il faut proscrire accolades et embrassades. Certains n’ont pas vu leurs familles depuis plus de quatre mois…», a expliqué Naji, ajoutant que les mesures de prévention doivent être respectées pour éviter le pire.

Le virologue a également souligné que le virus est encore parmi nous bien que le Maroc a entamé la 3ème phase du déconfinement.

Rappelons que  le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a appelé, dimanche à Rabat, au respect strict, lors de la célébration de l’Aïd Al-Adh, des mesures préventives édictées pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, afin que cette fête puisse se passer dans les meilleures conditions, soulignant que la réussite de la troisième phase du plan de déconfinement est tributaire de l’adhésion de tous les intervenants.

S’exprimant lors d’une conférence presse conjointe avec le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, El Otmani a exhorté les citoyennes et les citoyens à limiter leurs déplacements lors de cette fête et à ne voyager qu’en cas de nécessité pour éviter les encombrements susceptibles de favoriser la propagation du virus, et à continuer à porter le masque, à se laver et se désinfecter en permanence.