Mohammed Mraizika

Mohammed Mraizika

Mohammed Mraizika, Docteur en Sciences Sociales (EHESS-Paris) 

Cela coule de source. La sollicitude que SM le Roi témoigne aux Marocains installés à l’étranger (MRE) est réelle et indiscutable. Personne n’en doute. Aussi, lorsque les premiers mots du Ministre chargé des affaires MRE rappellent cette évidence, il fait du La Palisse (1470-1525). Le rapport qui lie les MRE à la mère-patrie et à leur Souverain n’a besoin ni de structure ni d’intermédiaire, fusse un Ministre délégué pour se consolider et se perpétuer. Mais, ce qui mérite d’être revu et corrigé par le nouveau Ministre, c’est la manière dont sont traitées leurs affaires et la violence avec laquelle sont reniés leurs droits civiques depuis des décennies.

jeudi, 30 mars 2017 12:17

Lettre à Sâad Eddine El-Othmani

Il n’y a pas de formule plus explicite pour marquer la déférence à votre personne et l'admiration pour le travail que vous venez d’accomplir, Monsieur le chef du gouvernement, que cette vieille formule du XVIIe siècle : Chapeau bas, Monsieur.

Durant cinq mois, tout un pays a été soumis, contre son gré, à un scénario politico-tragique dont rien ne semblait pouvoir arrêter l’emballement et limiter les effets néfastes sur les intérêts supérieurs de la Nation. L’entêtement et l’indécision  des uns ont rendu l’obstruction et la rancœur des autres radicales et préjudiciable au fonctionnement du système institutionnel. Il fallait donc un miracle, une force, une  puissance hors pair, pour mettre fin à ce scénario. Et  ce qui devait arriver arriva le 17 mars et l’espoir naquit de nouveau.

A nos anciens combattants : "Nous n’oublierons jamais"
Publié le 15 mai 2012

Le hasard a voulu que je sois invité, en 2006, à la cérémonie de commémoration du 90ème anniversaire de la « Bataille de la Somme » (Nord de la France) ; inscrite dans les annales militaires comme l’une des batailles les plus meurtrières qu’a connue l’Europe (1.060.000 victimes, 442.000 morts ou disparus). Je garde de cette visite, et de celles qui ont suivi, un souvenir indélébile.

Des centaines de volontaires se sont mobilisés pour sauver des Baleines-pilotes échouées (le 10 février au matin) sur une plage (Farewell Spit) de la Nouvelle-Zélande. Au même moment une chasse à l’Immigré est déclarée aux Etats Unis sur ordre du président Trump. Ces deux faits donnent à réfléchir non pas sur la dimension métaphysique de la création et des créatures, mais sur ce que l’Immigré est aujourd’hui.

mercredi, 08 février 2017 22:40

Le retour du Maroc à l’UA : la grâce

L’épreuve à laquelle devait faire face la diplomatie marocaine paraissait à la veille du 28e sommet des chefs d'État de l’Union Africaine (UA) délicate tant l’hostilité était grande et les manœuvres dilatoires insolentes. Mais, la raison l’a emporté et le pragmatisme a triomphé, n’en déplaise aux maîtres conspirateurs de l’Est et du Sud. Désormais le Maroc est chez lui, avec honneur et dans la grâce.

   Il y a de quoi être heureux et fier de voir le Maroc, cette terre africaine, généreuse et fraternelle, accueillir avec enthousiasme un événement de la dimension et de l’importance de la COP22. Mais, lorsqu’un pouce, un grain de sable de la terre marocaine est en cause, contesté ou envié, point d’hypocrisie et de manières. SM. Le Roi en a fait la démonstration et le président de la République de Zimbabwe, Robert Mugabe, l’a appris à ses dépens.

La visite de SM le Roi du Maroc en Afrique de l’Est (Rwanda, Tanzanie et Ethiopie) est, à plus d’un titre, un facteur de résilience et d’espérance. Elle consolide les relations ancestrales de solidarité et de fraternité du pays avec un Continent dont il est aujourd’hui un acteur clef, et, en même temps, ouvre des perspectives prometteuses à son développement économique et humain en posant les conditions idoines, propices à sa stabilité et sa sécurité.

C’est la patrie d’Ahmed al-Mansour (1578-1603) et d’Ibn Batouta (1304-1377). Pour Eugène Delacroix (1798-1863), il est source d’inspiration et de fascination, Le dramaturge et romancier Tennessee Williams (1911-1983) appréciait son hospitalité. On loue sa singularité et on donne en exemple la générosité de son peuple et la clairvoyance de son Souverain. Devinez de quel pays s’agit-il ?

L’exercice des droits civiques est un principe intangible en démocratie.  C’est un élément constitutif de la liberté et de la dignité humaine. Il ne peut-être restreint ou exclusif, réservé à une catégorie de personnes à l’exclusion des autres, sous peine de porter préjudice à l’idée même de démocratie.  Priver, sans raison valable, une seule personne, fusse un « salafiste » controversé, de cet exercice est une infamie. En priver arbitrairement  prés de cinq millions de marocains installés à l’étranger, c’est une ignominie.

Page 1 sur 4