Le musée La Kasbah de Tanger métamorphosé

Après plusieurs mois de travaux, le Musée la Kasbah des cultures méditerranéennes est à nouveau opérationnel à Tanger. Il est métamorphosé. Un riche programme est au menu.

Il renaît de ses cendres ! Aujourd'hui, le musée est un lieu plus accueillant et attractif, avec une nouvelle scénographie qui a permis de rendre toute leur dimension aux collections présentées. Concernant le bâtiment abritant le musée, les travaux effectués ont permis sa rénovation ainsi que son équipement. Son accessibilité pratique s'est vue facilitée au niveau du rez-de-chaussée eu égard aux personnes à mobilité réduite. (LesEco.ma)

 

Le bâtiment qui abrite le musée, situé vers la porte de la Kasbah, date du XVIIsiècle. C’est Ahmed Ben Ali, fils du caïd Ali Ben Abdellah El Hamani Errifi, qui l’occupait, après avoir chassé les Anglais de Tanger, en 1684. Renommé ensuite Dar El Makhzen, le lieu sera le centre de l’exercice du pouvoir local. Passé les grandes portes en bois, on pénètre dans la salle de trésorerie du palais où trônent les lourdes caisses en bois de cèdre renforcées de ferrures. Ces anciens coffres étaient utilisés par les autorités locales pour conserver les objets de valeur.

D’une pièce à l’autre, le décor change, on passe de la salle à la coupole dodécagonale à celle où trônent des vases, des outils et des armes qui retracent l’histoire du pays, des premières traces de l’homme, en passant par la romanisation, l’islamisation de Tanger, puis à l’occupation portugaise et enfin à la libération de Tanger par les Alaouites (sous Moulay Ismaïl). Les fiches descriptives sont là pour expliquer aux visiteurs le contexte de chaque objet.

Dans un autre espace, la disposition des objets est revue. Après avoir été présentée selon la chronologie historique, cette fois-ci c’est en fonction du thème que le visiteur parcourt l’histoire de la ville du détroit. On découvre alors la riche activité commerciale qu’a connue Tanger, mise en relief par la grande carte du monde élaborée par Charif Al Idrissi, où l’on peut suivre les grands flux commerciaux et leurs routes à travers la Méditerranée.
(TelQuel.ma)