jeudi, 06 août 2015 23:47

L'Egypte donne une nouvelle vie à son canal et l'inaugure en grande pompe (vidéos)

Écrit par  Agences de presse

Le Caire et beaucoup d'autres villes égyptiennes ont inauguré l'élargissement du canal de Suez avec notamment une parade navale grandiose et de nombreux chefs d'Etat invités. 

Le président Abdel Fattah al-Sissi, habillé de son uniforme de maréchal à la retraite, a salué les personnes rassemblés à bord du bateau ayant transporté l'impératrice française Eugénie, l'épouse de Napoléon III, lors de l'inauguration du canal en 1869. Des Rafale français, livrés le mois dernier dans le cadre d'un contrat portant sur 24 appareils signé entre Paris et Le Caire, et des F-16 américains, ont survolé le canal à la fin de la cérémonie. 

 

 

La présence d'alliés de l'Egypte jeudi à Ismaïlia démontre aussi leur soutien au Caire face à la menace islamiste qui persiste toujours, précise l'agence Reuters. L'expansion du canal est un projet ambitieux du président Abdel Fattah al-Sissi et comprend l'ouverture d'une nouvelle voie doublant, sur 35 km, le célèbre canal long de 193 km, et l'élargissement et l'approfondissement d'un tronçon sur 37 autres kilomètres. Le projet est né en août dernier. M. Sissi avait douze mois pour le réaliser. Finalement, le doublement du canal a été achevé le 29 juillet et a coûté quelques huit milliards de dollars (7,3 milliards d'euros) à l'Egypte.

Le canal de Suez, ouvert en 1869 et reliant la mer Rouge et la mer Méditerranée, représente une des voies essentielles du commerce mondial. L'objectif du projet consistait à doubler le trafic et par la suite à relancer l'économie égyptienne qui est en crise depuis la révolte de 2011.

Cependant, d'après Ahmed Kamaly, économiste à l'université américaine du Caire, il ne s'agit que d'un très coûteux "vœu pieux", voire d'un gaspillage, au moment où la croissance du commerce mondial ralentit le pas.

Les festivités à Ismaïlia ont été aussi l'occasion pour Abdel Fattah al-Sissi de réaffirmer ses ambitions en matière de développement économique et de renforcer son autorité.