mardi, 30 décembre 2014 21:12

Les enjeux du Forum des Marocains du Monde. Entretien avec Hamid Soussany, membre fondateur.

Écrit par

Hamid Soussany est l’un des membres fondateurs du Forum des Marocains du Monde (FMDM). Cette nouvelle instance issue de l’initiative d’acteurs associatifs de la diaspora marocaine a été créée le 19 décembre dernier à Rabat, à l’occasion de la journée internationale des migrants.

Hamid SoussanyLe FMDM se présente comme un « think tank » né d’une volonté plurielle de la nécessité de fédérer les différentes expériences. Ce doit être un espace de dialogue et d’échange pour susciter un « discours responsable et serein » sur toutes les questions liées à l’immigration marocaine  dans ses rapports avec les pays d’accueil et avec la mère patrie.

Pour approfondir les enjeux de ce Forum des Marocains du Monde, Maglor a rencontré Hamid Soussany pour un entretien, sans concession, permettant à chacun de mieux connaître et de mieux apprécier cette initiative.

 

Le tissu associatif MDM a trop longtemps été la proie à une guerre des chefs. Le Forum vise à remédier à ce défaut.

 

Maglor : Dans le communiqué d’annonce de la création du Forum, il est dit que cette initiative est née « d’une volonté collective de fédérer les énergies positives entre Marocains du Monde ». Aviez-vous fait un bilan ou une évaluation préalable de toutes les initiatives similaires de fédération des « énergies des Marocains du Monde » ? D’autant plus que vous dites vous-mêmes que « de nombreuses structures de ce genre existent ». Avec une question subsidiaire, pourquoi ajouter une initiative nouvelle à des expériences similaires déjà existantes ? Quelle est la plus-value qu’envisage d’apporter le FMDM par rapport aux autres et nombreuses initiatives déjà existantes ?

 

Hamid Soussany : Chaque expérience est unique. Celle du FMDM  se distingue d'abord par la qualité des personnes qui ont pris l'initiative de créer le forum, et par le contexte actuel.

S'agissant des personnes, tout d'abord, ce sont des visages connus et reconnus au sein du tissu associatif et politique des Marocains du Monde. Ils ont de l'expérience et la maturité pour conduire un tel projet de ''fédérer'' et de ''conjuguer'' avec efficience, les énergies positives. 

C'est un groupe composé d'hommes et de femmes solidaires, un groupe qui respire la joie de se retrouver, de réfléchir et d'agir collectivement avec confiance, sans concurrence.

Ils disent avec modestie «  nous ne voulons pas monopoliser la parole, notre objectif est d'organiser un vaste forum pour mieux la donner aux autres.. Nous ne voulons pas fonctionner en vase clos mais s’ouvrir aux forces vives qui partagent les mêmes préoccupations ». Cela fait un an que nous réfléchissons à l'idée, nous avons conscience de la difficulté de la tâche et de l'ambition. Mais je peux vous dire que c'est un groupe volontaire qui dégage de l'énergie.

Le tissu associatif MDM a trop longtemps été la proie de la « guéguerre » des chefs ''za3ama''. Il y a une forme d'anarchie qui règne et qui a rendu  le discours de la communauté inaudible. Les bonnes volontés se découragent et finissent par disparaitre. Il nous faudra assainir le débat public qui souffre du parasitisme, de certaines personnes qui confondent échanges et agressivité verbale, liberté d'expression et diffamation... Il est temps que cela change. Pour cela il nous faudra organiser notre débat, avec, encore une fois, des énergies positives, on a besoin d'abord de se parler entre nous avant de parler aux pouvoirs publics, qui réclament par ailleurs, des interlocuteurs responsables et sereins.
Donc, il y'a une analyse de la situation actuelle et un état d'esprit des initiateurs !

 

« Nous sommes dans une démarche de dialogue et de coopération dans la réflexion et les propositions. Nous ne sommes pas dans une logique d’affrontement. »

 

Logo FMDMMaglor : Vous dites que le FMDM est un Think Thank. Pourquoi pas, si vous le dites et si vous proclamez par vous-mêmes le Forum de ce titre. En règle générale, les Think Thank sont indépendants d'un État ou de toute autre puissance pour justement être le « poil à gratter », la « boîte à idées », le lieu où l’on teste et débat de propositions nouvelles, voire gênantes pour les pouvoirs établis.
Mais, en même temps, on sait que le FMDM est soutenu par le CCME (Conseil de la Communauté Marocaine à l'étranger) qui l’a en quelque sorte créé. On notera au passage que le CCME peut aussi revendiquer l’un ou l’autre aspect des rôles d’un Think Thank, sans pouvoir revendiquer une indépendance totale.

Dans le cas du FMDM, et au-delà de l’auto-proclamation sympathique de Think Thank, quelles garanties d’indépendance apportez-vous à votre initiative par rapport à l’instance publique qui vous soutient.

 

Hamid Soussany : Nous sommes dans une phase de restructuration du forum. Nous ne sommes pas une bande de copains, puisque des milliers de km séparent les uns des autres, bien que des liens personnels et d'amitiés se sont tissés. Mais nous sommes d'abord  des militants issus de la société civile. Notre rencontre, nos rencontres se sont faites à l'occasion d'engagements et à différentes occasions MDM, et nous nous sommes réunis autour d'un projet qui est le forum des marocains du monde. Ce que je viens de dire est la preuve matérielle que le FMDM est l'émanation de la société civile MDM.

S'agissant du CCME : Oui, notre forum bénéficie du soutien du CCME, qui est d'ailleurs dans son rôle d'apporter le soutien nécessaire au tissu associatif MDM et à toute action qui tend à maintenir les liens entre les forces vives et le Maroc. Son action est donc conforme à l'esprit du Dahir Royal de création.

Le CCME n'est pas un corps étranger à l'immigration marocaine, faut-il rappeler que ses dirigeants sont eux mêmes issus de l'immigration marocaine ? Au contraire il aurait été anormal que le CCME soit en dehors d'un tel projet !!

Nous avons eu également la visite de Monsieur Anis Birou, Ministre des MRE,  qui, avec simplicité et disponibilité,  nous a assuré de son soutien sans poser de condition si ce n'est le sérieux et la responsabilité.

Il faut bien comprendre que nous sommes dans une démarche de dialogue et de coopération dans la réflexion et dans les propositions, nous ne sommes pas dans une logique d'affrontement, je le dis en toute franchise, notre objectif est justement de sortir de cette spirale paralysante, nihiliste et imbécile qui foisonne sur les réseaux sociaux et qui consiste à cracher sur tout ce qui bouge de préférence institutionnel, avec des pseudos ou sous l'aspect d'un corbeau.

Notre ligne de conduite est la suivante: Les petites ambitions et les petites frustrations personnelles doivent s'effacer devant l'intérêt général !

Sa Majesté le Roi a mis à la disposition de la diaspora marocaine des institutions, des outils et des moyens, notre rôle n'est pas de les saborder mais bien de les utiliser à bon escient.

Pour revenir au CCME, et pour crever l'abcès, ce que je vais dire là n'engage que moi, et c'est une conviction personnelle : Le CCME est probablement le conseil de l'immigration le plus actif au monde. il a réussi à devenir un véritable centre d'intérêt pour beaucoup d'acteurs associatifs, et faire tourner leur regard vers le Maroc, de ce point de vue il a largement réussi sa mission, même les critiques qui lui sont adressées, il faudra les lire comme des appels pour attirer l'attention sur soi ''Moi aussi, j'existe !''.

Le CCME a réussi, au travers de ses activités (Le SIEL, Amsterdam, Dakar, Dubai, Montréal..) à permettre une connexion avec le monde politique, culturel et artistique marocains et les marocains du monde.  Il existe une forme d'alchimie dans le sens littéraire du terme autour du Conseil. Regardez des fois comment une simple activité ou même une simple déclaration d'un de ses responsables peuvent entrainer une avalanche de réactions et créer le buzz sur les réseaux sociaux, avec des interprétations diverses et variées souvent irrationnelles et subjectives, un peu à l'image de la passion qui lie les marocains au Maroc. C'est un phénomène qu'il nous faudra un jour analyser sérieusement.

Le CCME est aujourd'hui, à mon sens, suffisamment solide et a accumulé une connaissance de la matière pour pouvoir se renouveler, et repartir sur de nouvelles bases. En cohérence avec son expérience et son expertise.

 

« Nous sommes des Marocains du Monde, des binationaux, nous avons en commun l’amour du Maroc et un projet commun, celui d’ouvrir un espace de débat et de propositions. »

 

Maglor : Au-delà de l’instant convivial et amical qui a facilité l’enthousiasme de créer un Forum, quelles sont les décisions concrètes qui sont déjà prises pour montrer qu’il ne s’agit pas d’une énième commission pour se faire plaisir, pour se donner bonne conscience ou pour enterrer les nombreux problèmes rencontrés par les MRE.

Concrètement, les constats, les débats, les propositions ne manquent pas, à partir d’autres initiatives, pour commencer de suite à poser les vraies questions, faire des suggestions et éventuellement interpeller les pouvoirs publics. Bref, quand aura lieu votre première action concrète significative, où se manifestera-t-elle, sur quoi portera-t-elle, qui seront les partenaires ? Ce sont des réponses concrètes que les Marocains du Monde attendent et non pas des effets d’annonce.

 

Hamid Soussany : J'aimerais préciser une chose avec insistance : au sein du Forum nous n'avons aucunement une quelconque prétention de représenter qui que ce soit. On s'est interdit de répondre sur les réseaux sociaux à quelques agressions verbales, car nous prônons un autre code de conduite.

Mais nous recevons aussi énormément de messages d'encouragements, ils sont plus nombreux.
Nous sommes des Marocains du monde, des binationaux, nous avons en commun l'amour du Maroc, nous avons un projet commun celui d'ouvrir un espace de débat, et de propositions, mais nous avons conscience que tout cela s'organise, avec le souci de donner la parole aux autres, en tentant de détecter et de s'ouvrir à d'autres compétences et découvrir d'autres visages. Nous sommes en pleine consultation quant à la forme juridique et à la répartition des tâches, sans que cela puisse nuire à l'esprit du groupe.

Notre grand rendez-vous ca sera l'université d'été. Chaque année, on choisira des thématiques d'actualités. Notre université d'été devra être à la fois le rendez-vous des Marocains du Monde entre eux, et les retrouvailles avec le Maroc, notre souhait est d'en faire aussi une grande fête de la fraternité et de la solidarité.

 

Entretien réalisé par Mohamed Labzioui le 30 décembre 2014

 

Merci à Hamid Soussany

 

Télécharger l'entretien au format pdf ici

 

Dernière modification le mercredi, 31 décembre 2014 04:08