Les neuf merveilles du Maroc inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO

De tous les sites remarquables du Maroc, neuf sont chargés d’histoire et ont une valeur universelle exceptionnelle et unique au monde. De Marrakech à Fès et Meknès en passant par El Jadida et Rabat. Tour d’horizon des sites marocains inscrits définitivement au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

 

Le Ksar d’Aït Ben Haddou

Le Ksar d’Aït Ben Haddou aurait été construit au XIe siècle et représentait un comptoir sur la route commerciale qui liait l’ancien Soudan à Marrakech. Situé dans la province d’Ouarzazate, le Ksar d’Aït Ben Haddou offre un panorama complet des techniques de construction du XIe siècle et représente une parfaite synthèse de l’architecture en terre des régions présahariennes du Maroc. Ce joyau architectural a servi de décor à de nombreux films comme Indian Jones, Lawrence d’Arabie ou Babel, il a été classé officiellement au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1987.

L’ancienne ville portugaise d’El Jadida

La ville d’El Jadida « Mazagan » a été édifiée par les Portugais comme colonie fortifiée sur la côte atlantique en 1542 avant de redevenir marocaine en 1769. L’architecture de Mazagan témoigne de l’influence de la culture européenne et marocaine de l’époque, c’était l’un des premiers établissements en Afrique occidentale des explorateurs portugais. El Jadida a été classée officiellement au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2004.

La médina d’Essaouira, ancienne Mogador

La ville d’Essaouira témoigne de la présence européenne au Maroc durant la fin du XVII siècle, sa médina a été conçue par un architecte français et représente un mixte entre l’architecture militaire occidentale de l’époque et les préceptes de l’urbanisme arabo-musulmans. La valeur universelle de cette ville portuaire repose sur son urbanisme et inspiration européenne, la médina d’Essaouira a été officiellement inscrite au Patrimoine mondiale de l’Unesco en 2001.

La médina de Tétouan (ancienne Tittawen)

L’ancienne médina de Tétouan regorge d’histoire et retrace l’influence de l’Espagne dans la région du nord, elle a été construite lors du VIIIe siècle, et faisait office de principal point de jonction entre le Maroc et l’Andalousie. Son architecture typiquement andalouse qui est restée jusqu’à aujourd’hui à l’écart des influences extérieures, témoigne de la présence de la civilisation espagnole vers la fin de l’époque médiévale de l’Occident musulman. La médina de Tétouan a été classée officiellement au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1997.

La vieille ville de Meknès

La vielle ville de Meknès a été construite au IVe siècle par les Almoravides pour faire office d’établissement militaire, l’origine de son nom est liée à la grande tribu berbère Meknassa « guerrier » qui dominait le Maroc oriental. La ville de Meknès a été la capitale du royaume sous le règne de Moulay Ismail (1672 -1727), c’est la première grande œuvre de la dynastie alaouite. Sa valeur universelle revient à son architecture hispano-mauresque qui renferme des vestiges rares et des monuments remarquables au milieu d’un espace urbain en pleine mutation. La ville de Meknès a été classée officiellement au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1996.

La médina de Marrakech

Marrakech regorge d’histoire, de chefs-d’œuvre de l’architecture et de l’art, elle fut longtemps un centre politique, économique et culturel de l’Occident musulman. Fondée en 1070-1072, elle fut la capitale des Almoravides et des Almohades, sa médina abrite de grandes demeures et s’orne de nombreuses mosquées. Cette ville qui n’arrête pas d’émerveiller ses visiteurs a été classée officiellement au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1985.

L’ancienne médina de Fès

La ville de Fès a été fondée au IXe siècle, sa médina retrace les premiers siècles de l’islamisation du Maroc, avec une architecture remarquable composée de (médersas, Souks, tombeaux, mosquées, et palais). La vielle ville de Fès fut le premier site du Maroc classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.

 

 

 

Le site romain de Volubilis

Le site romain de Volubilis a été fondé au IIIe siècle av. J.-C., par les romains dont le but d’établir un quartier général pour contrôler le nord de l’Afrique. Le site dont la superficie atteint 42 hectares renferme des vestiges exceptionnels (forum, thermes, capitole, rues commerçantes, basilique…), il est également un exemple qui reflète l’échange d’influences depuis la Haute Antiquité jusqu’à l’arrivée de l’Islam. Une partie du site de Volubilis a été inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1997 et la totalité des 42 hectares en 2008.

 

Rabat

La ville de Rabat est un témoignage vivant du patrimoine arabo-islamique et du modernisme occidental, elle retrace les « valeurs modernistes de l’urbanisme et de l’architecture au contexte du Maghreb ». Rabat abrite des vestiges rares et des monuments remarquables qui reflètent diverses périodes historiques, cette ville a été officiellement inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2012.