L'Institut du Monde Arabe fête ses trente ans

L’Institut du Monde arabe s’offre un somptueux show son et lumière à l’occasion de son trentième anniversaire.

L’Institut du Monde Arabe (IMA) a fêté, vendredi soir, son trentième anniversaire par un somptueux show son et lumière qui a illuminé la façade de l’Institut au rythme d’une musique électronique moderne et innovante, interprétée par des Dj stars dont le collectif marocain Morokko Loko.

 

 

« Trente ans : le temps d’une jeunesse. Le temps aussi du complet bouleversement d’un monde à la fois uni et foncièrement divers, ce monde arabe dont l’Institut du monde arabe est l’ambassadeur pour la culture à Paris et en France.

Le projet d’un Institut du monde arabe a germé il y a près de quarante ans, en 1978, à l’initiative commune du roi Khaled ben Abdelaziz Al Saoud et de Valéry Giscard d’Estaing. Il s’est ensuite incarné dans un projet architectural emblématique que, ministre de la Culture, j’ai eu le bonheur de mettre en œuvre en 1981 aux côtés de François Mitterrand.

Depuis ces premiers temps, notre institution a su innover sans relâche pour s’imposer comme un outil irremplaçable de connaissance du monde arabe et de la civilisation qu’il a fait naître.
En trente ans, l’IMA est aussi devenu l’une des institutions culturelles les plus vivantes de Paris, mais aussi du monde arabe, en se plaçant au coeur de la vie qui l’anime.

L’année 2017 est celle de la rénovation du bâtiment. Elle a démarré par la réouverture de la bibliothèque et s’achèvera avec la remise en marche des moucharabiehs, événement majeur qui braquera les projecteurs sur l’IMA et rappellera combien ses concepteurs, tant du point de vue du projet que de l’architecture, ont été visionnaires. »

Jack Lang, Président de l'Institut du monde arabe