dimanche, 17 septembre 2017 04:21

Metz : Une Revue impériale au Royal du 30 septembre au 27 octobre 2017

Écrit par 

Depuis neuf mois, Le Royal, ce lieu emblématique du triangle impérial de Metz, le quartier gare, n'est plus un cinéma spécialisé dans la projection de films classés X. Transformé en salle de spectacle avec une programmation variée, sa vocation originelle, ce lieu historique propose, fin septembre, sa revue d'inauguration, "La Revue Impériale", un moment intense de music-hall.

Après trois trimestres de travaux de réhabilitation, Le Royal est redevenu une salle de spectacle polyvalente. Inaugurée officiellement le 28 septembre prochain, sa programmation démarrera en fanfare en proposant un spectacle de music-hall qui fera voyager à la Belle Époque, en admirant l'évolution des danseuses au travers de 14 tableaux et découvrir lumières, vidéos 3D, et pas moins d'une quinzaine de costumes uniques. 

Intitulé "La Revue Impériale", ce spectacle renouera avec les grands moments du music-hall à la parisienne. Une telle soirée comporte un diner composé d'aliments luxueux ainsi que la consommation de boissons à bulles. Le spectacle en lui-même est une « revue théâtre », c'est-à-dire une succession de « tableaux » et d'attractions. Pour réussir ce pari, Le Royal a fait appel à un des plus grands restaurateurs de la ville pour proposer un repas d'exception. La partie artistique sera assurée par les meilleurs artistes de ce genre d'expression en Lorraine et en France.

Un music-hall se doit aussi d'éblouir les spectateurs par son architecture faite de marbre et de pierre de taille, son auditorium somptueusement aménagé, ses foyers élégants et luxueux ainsi que ses promenades illuminées. Le Royal correspond parfaitement à cette exigence ou à cette marque de qualité. Le bâtiment construit par les Allemands en 1906 était d'abord l'Hôtel des Arts et Métiers. Il est devenu par la suite un lieu de spectacle puis de cinéma. On y trouve une salle avec balcon pouvant accueillir 250 personnes assises ou 700 debout et une scène de 8 mètres. Le tout entièrement rénové.

Si l'inauguration officielle a lieu ce 28septembre, la programmation est déjà effective depuis plusieurs mois. Ce samedi, c'était le saxophoniste Julien Petit qui proposait un concert en quartet jazz avec Jean-Marc Sum et Pipiss Haag aux guitares, Laurent Payfert à la contrebasse. Une manière bien à lui de fêter la sortie de son nouvel album jazz «Rue Mazelle», swing manouche. Plus de deux cents personnes ont assisté à ce concert. (Voir la programmation en détail, ici). Il ne faut pas oublier, les fameux Thés dansants du Royal qui sont proposés tous les dimanche après-midi.

L'ouverture du Royal va permettre une vie plus diversifiée sur le plan culturel à Metz. En effet, depuis la reprise des Trinitaires en gestion quasi-directe par la Ville de Metz en 2009 et sa fusion imposée avec la salle de musique classique de l'Arsenal, puis avec la BAM (Boîte à musique) de Metz-Borny, la programmation culturelle à destination d'un public de jeunes de 15 à 35 ans est captée par un groupe qui se croit spécialiste mais qui oublie la diversité des goûts et des attentes. Ce qui est décrit par les connaisseurs comme l'échec des Trinitaires nouvelle version et de la BAM réside dans cette programmation à créneau étroit où ce sont les programmateurs qui se font plaisir et oublient de répondre aux goûts forcément très variés du public. 

Claire Guiilemenin, la toute récente et éphémère directrice de l'Etablissement Public de Coopération Culturelle (nouvelle appellation des salles publics regroupées), l'avait bien compris et avait dénoncé cette programmation sans succès sur fonds publics. Elle l'a payé cher, puisqu'elle a démissionné de son poste en avril dernier, moins d'un an après sa nomination, pour bien marquer son désaccord avec la politique suivie jusque là et qu'elle aurait aimé changer.

Le projet du Royal est de proposer une programmation populaire, c'est à dire conforme aux goûts des spectateurs en tenant compte de la variété de leurs attentes et de leurs pratiques musicales et culturelles. Bref, un lieu de vie culturelle et artistique ouvert à un public curieux et diversifié autour de moments de partage et d’échanges. Avec ce choix, on est loin de la "chapelle" qui veut imposer ses propres goûts au peuple des jeunes, comme le font actuellement les programmations publiques de Metz.

 

 

 

 

 

 

Choisissez votre formule et votre soirée en réservant vos billets

Dîner proposé par le Chef étoilé Christophe Dufossé et Spectacle Music-Hall : 85 € hors boisson, samedis 30 sept., 7 et 21 oct.

Spectacle Music-Hall et soirée dansante,
35 € 
hors boisson, vendredis 6, 20 et 27 oct. 

Où ? 2 rue Gambetta à Metz Le Royal 06.95.28.18.27