IKBAL(إقبال) / ARRIVÉES : La nouvelle photographie algérienne s'expose à Paris

Véritable panorama de la jeune création photographique, l’exposition « Ikbal/Arrivées » révèle à Paris les nouveaux talents de la jeune photographie algérienne.

 

Au total 400 photos, dont la majorité est en noir et blanc, sont exposées pour raconter la vie des Algériens, citadins ou ruraux, chez eux ou à l'extérieur.

L'exposition photographique Ikbal/Arrivées, pour une nouvelle photographie algérienne, qui raconte la vie de l'Algérie d'aujourd'hui et le quotidien de sa population dans ses multiples facettes, a été inaugurée mardi soir à la Cité internationale des arts de Paris, en présence d'une foule nombreuse.

Une exposition très riche en expressions, présentée déjà au Musée national d'art moderne et contemporain d'Alger (Mama) du 13 mai au 13 juillet 2017, durera jusqu'au 4 novembre prochain.

 

 

Fruit d'une en coproduction avec l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) et l'Institut français d'Algérie, et en partenariat avec la Cité internationale des arts, elle s'inscrit dans le cadre de l'accord d'amitié et de coopération signé entre la Ville de Paris et la wilaya d'Alger en 2003 et renouvelé en 2016. Ikbal/Arrivées, pour une nouvelle photographie algérienne propose aux visiteurs un véritable panorama de la jeune création photographique algérienne en dirigeant les projecteurs sur les nouveaux talents pleins d'énergie et d'ambition.

En rupture avec la traditionnelle classification des genres, ces images bouleversent la distance qui sépare le photographe et son sujet. Ici, la présence humaine, les corps en action ou les traces laissées par leur passage sont des fils conducteurs qui pourraient relier chaque série, explique un document présentant cette exposition qui trouve son origine dans l'atelier de formation encadré par Bruno Boudjelal, un Français d'origine algérienne, en 2015 à la villa Abdellatif à Alger.

Bruno Boudjelal, commissaire de l’exposition, est un photographe français d’origine algérienne qui a consacré dix années à explorer l’Algérie et à découvrir à la fois un pays et une famille. C’est en parcourant l’Algérie, entre carnet de voyage et témoignage, qu’il a livré un travail exceptionnel mettant en perspective le quotidien et l’Histoire. Nul autre que lui ne pouvait partir à la rencontre de ces jeunes photographes algériens.

Faisant suite à un atelier de formation encadré par Bruno Boudjelal en 2015 à la Villa Abdellatif à Alger, l'exposition est le fruit du travail mené par l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel et l’Institut français d’Algérie, qui ont accompagné l’émergence de la jeune création photographique ces dernières années. Elle est présentée par la Ville de Paris, en co-production avec l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) et l’Institut français d’Algérie, et en partenariat avec la Cité internationale des arts.

 

 

La réception de la Cité internationale des arts est située sur le site du Marais au 18 rue de l’Hôtel de Ville dans le 4° arrondissement. L’entrée est située en face de la station de M° Pont Marie (ligne 7).
L’accueil est assuré en permanence : 7j/7j et 24h/24h.