Pierre Bergé, un ami du Maroc, nous a quittés

L'homme d'affaires et mécène français Pierre Bergé, ancien compagnon d'Yves Saint Laurent, est décédé vendredi à 86 ans des suites d'une « longue maladie », a annoncé la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent. Un ami du Maroc nous a quités et nous laisse dans la peine.

 

« La Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, Paris et la Fondation Jardin Majorelle, Marrakech ont l'immense tristesse d'annoncer le décès de leur Président-fondateur Pierre Bergé, survenu vendredi 8 septembre 2017 à 05H39, à son domicile à Saint-Rémy-de-Provence », dans le sud-est de la France,

Cofondateur et dirigeant pendant 40 ans de la maison de couture Yves Saint Laurent, président du conseil de surveillance du groupe de presse Le Monde, fondateur de Sidaction, Pierre Bergé, était atteint de myopathie. Cela ne l'empêcha pas de mettre ses forces et énergies à la réalisation de deux musées Yves Saint-Laurent, l'un à Paris, le second à Marrakech et dont il ne verra malheureusement pas l'ouverture officielle prévue pour la mi-octobre prochain.

Fondateur de la maison de haute couture Yves Saint Laurent, il rachète en 1980 les Jardins Majorelle à Marrakech avec son compagnon Yves Saint Laurent avant d’en faire l’un des lieux les plus emblématiques et mythiques de la ville ocre. En 2011, le Musée Berbère est inauguré par sa fondation et une collection personnelle de Pierre Bergé et de Yves Saint Laurent qui fait la part belle à la culture amazighe est depuis présentée.

En décembre 2016, il avait été décoré par le roi Mohammed VI du Grand Cordon du Wissam Alaouite. Le Cabinet royal indiquait que la distinction salue « la profonde connaissance et la contribution de M. Bergé en faveur de la promotion et de la préservation du patrimoine traditionnel marocain », rendant hommage à « l’implication personnelle et au temps » que consacre Pierre Bergé « à ses différents projets culturels au Maroc ».

L'ancien ministre de la Culture Jack Lang a rendu hommage à « un ami merveilleux ». « Fabuleux mécène, philanthrope, esthète insatiable, génial entrepreneur, homme de culture et de toutes les passions, Pierre Bergé était tout cela à la fois, mais plus encore, il incarnait un humaniste qui plaçait la destinée des hommes au-dessus de toutes les autres valeurs », déclare-t-il dans un communiqué.

La disparition de Pierre Bergé est douloureuse pour tous ceux qui savent quel a été son rôle dans la promotion de l'Art et de la Culture et pour le Maroc et notamment à Marrakech où il sauva par son rachat avec Yves Saint-Laurent le célèbre Jardin Majorelle, aujourd'hui considéré comme l'un des lieux les plus emblématiques de la Ville Ocre.

Media