lundi, 04 septembre 2017 18:39

La mosquée de Tomblaine réagit aux événements qui ont gâché la fête du sacrifice

Écrit par 

La Mosquée Assalam de Tomblaine nous a transmis un communiqué officiel au sujet des événements qui ont gâché la fête de l'aïd-El Kébir pour des centaines de musulmans de la région de Nancy. Ce communiqué, publié ci-dessous, confirme l'information diffusée hier par Maglor.

COMMUNIQUE DE LA MOSQUEE ASSALAM 
 
Dans le cadre de l'Aïd Al-Adha, la Mosquée Assalam de Tomblaine propose depuis plusieurs années un service d'abattage aux fidèles musulmans.
 
Ce service a toujours bien fonctionné et la demande des fidèles satisfaite. 
 
Cette année, ce service a connu des péripéties indépendantes de notre volonté. En effet, des disfonctionnements d'ordre logistique (défaut de programmation de livraison du transport dans un 1er temps, et panne de transporteur dans un second temps) ont posé de sérieuses difficultés pour respecter l'abattage prévue initialement à Verdun.
 
Face aux retards de transport cumulés, l'abattoir de Verdun a été contraint d'annuler l'abattage prévu samedi matin. 
 
Pour gérer cette situation inédite et pour le moins rocambolesque, la Mosquée Assalam et son prestataire BEKA ont été contraints de trouver un autre abattoir en urgence.
 
Aucun abattoir n'avait de créneaux disponibles à cause de la charge de travail en cette période, qui de surcroit coïncide avec un week-end (abattoir fermé le dimanche).
 
A l'heure de l'édition de ce communiqué, les 152 fidèles ont été informés de la situation. Nous sommes en relation avec les services sanitaires de l'Etat afin de trouver une solution qui permettrait de procéder au sacrifice demain lundi 4 septembre correspondant au 3ème jour de tachriq. 
 
Nous regrettons cette situation et nous nous efforçons de rétablir au mieux la situation.
 
La Direction
 
 
Maglor constate avec satisfaction que l'information qu'il a pu relayer est exacte. Après vérification, il est confirmé que les commandes de mouton ont été honorées le lundi 4 septembre. Dont acte.