La famille Dati en deuil : Rachida et Malika ont perdu leur père

Rachida Dati, députée européenne et ancienne ministre, et Malika Dati, conseillère municipale de Nancy et vice-présidente du Grand Nancy ont perdu leur père, M'Barek Dati, décédé mercredi matin.

La dépouille de feu M'Barek Dati a été transférée au Maroc après la prière mortuaire qui s'est tenue, mercredi après-midi, à la Grande mosquée d'Evry, en présence de la famille, de l'ambassadeur du Royaume à Paris, Chakib Benmoussa, du recteur de la mosquée Khalil Merroun et du président de l'UMF Mohammed Moussaoui, ainsi que de plusieurs personnalités.

Le père de Malika et Rachida Dati est décédé mercredi matin et sa dépouille devait arriver jeudi matin à Casablanca pour être inhumé au cimetière Al Ghofrane à Casablanca après la prière d'Al Asr.

Arrivé en France au début des années 60 avec son épouse Fatim-Zohra, M'Barek Dati s'est installé à Chalon-sur-Saône où il a travaillé comme maçon. La réussite de ses enfants, notamment celle de Rachida et Malika Dati a été une véritable source de fierté pour lui. Chef de famille nombreuse, lil était un père exigeant, attentif et passionné de lecture. 

Malika Dati, nancéienne, est la Vice-présidente du Grand Nancy, déléguée à la participation citoyenne, associative et territoriale, au conseil de développement durable, aux mobilités (Plan de déplacements urbains, piétons, vélos, nouvelles mobilités). Elle est aussi conseillère déléguée de la ville de Nancy aux relations avec les acteurs du territoire de Nancy Nord, à l'insertion et à la politique de la Ville.

Maglor, attristé par cette information, présente ses condoléances à la famille Dati.