Les artistes de rue du monde entier se donnent rendez-vous à Rabat du 21 au 30 avril

La troisième édition du festival "Jidar, Toiles de Rue" aura lieu du 21 au 30 avril à Rabat, mettant à l'honneur des artistes de rue du monde entier, a annoncé jeudi l'association EAC-L'Boulvart, initiatrice de cet événement.

 

Pendant dix jours, dix murs de la ville seront investis par vingt artistes venus du Maroc, d'Espagne, d'Allemagne, d'Italie, de Colombie, de Roumanie, d'Ukraine, d'Egypte et du Mexique qui "remettent au goût du jour le patrimoine populaire d'hier et d'aujourd'hui", a indiqué l'association dans un communiqué.

En habillant les murs de la capitale de fresques géantes inspirées des cultures marocaine, espagnole, ukrainienne, sud-américaine ou encore byzantine, Jidar 2017 "célèbre le multiculturalisme au cœur de l'espace public", ont souligné les organisateurs.

Rencontres et master class
"Fidèle à sa tradition d'œuvre collective, Jidar voit les choses en grand pour cette édition. Si les années précédentes, un mur était mis à la disposition de plusieurs graffeurs, artistes urbains et muralistes, cette fois-ci, c'est le nouveau skatepark de la corniche de Rabat dans son intégralité qui sera embelli par une demi-douzaine de semi-professionnels marocains, sous la houlette de l'artiste espagnol Antonyo Marest", lit-on au communiqué.

Le public pourra également admirer la genèse, l'avancement et le résultat de Graffiti Connexion, résidence d'une semaine réunissant deux artistes marocains et un artiste égyptien, selon la même source qui a précisé que des rencontres et des master class figurent également au programme de cette édition.

Depuis 2015, année de création du festival Jidar, Rabat est devenue une destination majeure dans le circuit international du "street art", a rappelé l'association EAC-L'Boulvart.

EAC-L'Boulbvart est une association à but non lucratif qui milite pour la promotion et le développement des musiques actuelles et de la culture urbaine au Maroc. Elle organise, depuis 1999, des activités autour de la découverte et l'accompagnement de la jeune scène alternative, par l'organisation de concerts, formations, ateliers, rencontres et festivals (L'Boulevard, le Tremplin, le BoulevardDoc).