jeudi, 16 mars 2017 21:38

La rougeole sévit en Lorraine. Parents, soyez vigilants !

Écrit par 

La Moselle et la Meurthe-et-Moselle sont touchées depuis le début de l'année par une épidémie de rougeole «importante» avec 61 cas recensés au 13 mars.

 

«Les chiffres caractérisent une épidémie importante, mais pas exceptionnelle», a expliqué l'Agence régionale de santé (ARS). «Il s'agit d'une épidémie localisée», a-t-elle insisté. La cause majeure de son apparition et de sa propagation est «une couverture vaccinale insuffisante», a souligné l'Agence. Les personnes contaminées ont entre six semaines et 46 ans, et plus de la moitié sont des enfant de moins de 5 ans.

«Parmi ces 61 cas recensés, 61% n'étaient pas vaccinés», a indiqué l'ARS. «27% d'entre eux ont moins de un an» et ne sont donc pas encore vaccinables. Deux secteurs sont plus touchés: Forbach, à la frontière avec l'Allemagne, avec 19 cas, et Metz, avec 39 cas. La vaccination contre la rougeole, maladie extrêmement contagieuse, n'est pas obligatoire, même si elle est recommandée.

«Les épidémies se répandent plus facilement dans des collectivités, et la crèche est un exemple, ou dans des situations qui favorisent les contacts entre sujets sains et malades». «Il suffit d'un cas pour générer une épidémie, et ce sont presque toujours des personnes non vaccinées qui en sont à l'origine», souligne l'ARS.

 

L'importance de la vaccination

Près de 85% des cas de rougeole en France ont été observés chez des personnes non vaccinées, dont 15% sont de enfants de moins d'un an, estiment les autorités sanitaires. La seule façon de protéger les tout-petits à risque de complications est par la vaccination de leur entourage. Pour éliminer la maladie, il faudrait que 95 % de la population française soit immunisée, indique l'Assurance maladie. C'est pourquoi le vaccin rougeole-oreillons-rubéole est recommandé dès l'âge de un an, avec une seconde injection entre seize et dix-huit mois. Si les vaccins de votre enfant ne sont pas à jour, consultez votre médecin traitant ou votre pédiatre pour prévoir une vaccination de rattrapage.

Aucun traitement spécifique

Il n'existe pas de médicament pour soigner la rougeole. Puisqu'il s'agit d'un virus, les antibiotiques sont inutiles. Le seul moyen d'apaiser les symptômes consiste à faire baisser la fièvre, et à surveiller l'état du patient en raison du risque de complications. Des mesures d'hygiène permettent de limiter sa propagation, mais la vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la rougeole.

 

Media