jeudi, 16 février 2017 08:07

Algérie : Un journal fait sa une avec une fausse info, mais vrai canular

Écrit par 

Le quotidien arabophone « El Hayat » est tombé dans le panneau par manque de discernement entre la satire et l'information. Il a repris en une de son journal, mardi, des propos de Marine Le Pen inventés par « Le Gorafi ».

 

Le site satirique s'était amusé à transposer dans la bouche de la candidate à l'élection présidentielle française le projet de Donald Trump de construire un mur entre les États-Unis et le Mexique. « Je vais construire un mur entre nous et l'Algérie, et cette dernière va le financer », déclarait ainsi Marine Le Pen.

Le journal algérien El Hayat a repris en une de son journal du 14 février de faux propos de Marine Le Pen inventés par le site satirique de Le Gorafi. « Je vais construire un mur entre nous et l'Algérie, et cette dernière va le financer », pouvait-on lire en couverture du quotidien qui avait choisi d'illustrer cette citation choc d'une grande photo de la candidate à l'élection présidentielle française.

Dans son article, le quotidien algérien cite l'article humoristique de Le Gorafi dans lequel l'équipe de rédaction s'était amusée de la promesse fait par Donald Trump de « construire un mur entre les États-Unis et le Mexique » dans le but de réduire l'immigration clandestine. Un mur qui aurait théoriquement été payé par le Mexique. Cette annonce avait ainsi été transposée au programme de Marine Le Pen et les propos de la candidate à l'élection présidentielle ont été inventés. Comme le fait régulièrement le Gorafi, qui précise dans un recoin de son site que « tous les articles relatés ici sont faux (jusqu'à preuve du contraire) ».

El Hayat est tombé dans le panneau, poussant même l’erreur jusqu’à citer Le Gorafi comme source. Les internautes, eux, n’ont pas manqué de signaler la méprise sur les réseaux sociaux. Le Gorafi en a même profité pour se payer le quotidien arabophone. Il a ensuite annoncé le futur rachat d’El Hayat par « Le Gorafi News Network ».

À l'heure où les médias tentent de lutter contre les fausses informations circulant sur le web, la boulette d'El Hayat donne du grain à moudre aux critiques qui dénoncent un journalisme sans rigueur ni éthique.

Le quotidien algérien a présenté ses excuses ce mercredi, reconnaissant par la voix de son directeur Thabet Hanachi avoir « commis une grande erreur » et « avoir publié une fausse information relative à des déclarations attribuées à la présidente du Front national Marine Le Pen ».

 

La fausse information publiée par Le Gorafi, mais tout le monde sait qu'il s'agit d'un journal satirique pour s'amuser