Ces immigrés plus instruits que les Français

«Les immigrés vivant en France seraient-ils aussi peu instruits qu'on le dit parfois ?» Eh bien non ! Ils sont même davantage instruits que les Français de France.

 

Un chercheur de l'Institut national d'études démographiques (Ined) s'est penché sur la question. Les résultats de son enquête, publiée ce mercredi, bousculent les idées reçues. Premier constat, certains groupes d'immigrés vivant dans l'Hexagone ont plus de diplômes universitaires que la moyenne de la population française. Elle est de 43% pour les Chinois, 37% pour les Roumains, 35% pour les Vietnamiens et 32% pour les Polonais, contre 27% pour les Français, qui arrivent ex aequo avec les immigrés sénégalais. D'autres diasporas, comme les Tunisiens, les Marocains et les Algériens, arrivent derrière la moyenne nationale mais devant l'Espagne, l'Italie, la Turquie ou le Portugal, relève aussi l'étude de Mathieu Ichou.

Autre enseignement intéressant, ces immigrés (tous pays confondus) ont un niveau d'instruction supérieur à celui de leurs compatriotes restés au pays.

Une étude similaire a été menée en Autriche en 2015 par l'Institut de démographie de Vienne sur une population de réfugiés, venant principalement de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan. Les résultats sont là aussi très parlants. La proportion de personnes avec un niveau d'instruction élevé est le même chez les résidents autrichiens (28%) et les réfugiés, en particulier les Syriens et les Irakiens. Et comme en France, ces personnes sont beaucoup plus instruites que la population de leur pays d'origine, souligne l'enquête réalisée par la chercheuse Anne Goujon, qui ajoute que c'est un atout important pour leur insertion sur le marché du travail.

 

Télécharger l'étude de l'INED - ici