dimanche, 29 janvier 2017 10:44

L'Union Européenne appelée à lutter contre le trafic de migrants mineurs non-accompagnés

Écrit par 

Les Etats membres de l'Union européenne doivent faire davantage d'efforts pour mettre fin au trafic de migrants mineurs non-accompagnés, dont certains sont victimes d'abus sexuels.

 

Lors d'une conférence internationale à Malte, le commissaire Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la Migration, a exhorté les dirigeants des 28 à aller à contre-courant de la vague populiste en Europe et à venir en aide aux jeunes migrants.

"Beaucoup d'enfants sont aux mains des passeurs, des trafiquants (...) Beaucoup sont abusés sexuellement", a rapporté M. Avramopoulos, au lendemain d'une réunion des ministres de l'Intérieur de l'UE à La Valette consacrée au dossier de la migration.

"Si on ne rallie pas l'opinion publique, on ne réussira pas car ces enfants se retrouvent dans les rues de nos villes", a déploré le commissaire. Dimitris Avramapoulos a martelé que les Etats membres devaient "prendre leurs responsabilités".

"Certains hommes politiques sont forts en rhétorique mais pas en pratique", a-t-il regretté devant les participants de la conférence organisée par l'ONG bruxelloise Missing Children Europe.

Selon des chiffres de l'UE, environ 90.000 mineurs isolés étrangers, appelés aussi mineurs non-accompagnés, sont entrés en Europe en 2015 parmi les demandeurs d'asile.

L'Office européen des polices Europol avait provoqué un choc il y a un an en annonçant que plus 10.000 enfants migrants avaient disparu en Europe, craignant que beaucoup d'entre eux ne soient tombés aux mains du crime organisé pour être exploités, notamment sexuellement.

Pour Heidi de Pauw, de Missing Children Europe, les dirigeants politiques doivent "mener" les efforts pour changer le point de vue sur les migrants face à la montée des partis anti-immigration. (AFP)