mardi, 24 janvier 2017 17:03

Nancy : gros remous à la MJC du Haut-du-Lièvre

Écrit par 

Mais que se passe-t-il donc à la MJC du Haut-du-Lièvre ? Il n’y a plus de directeur depuis l’été dernier, plus d’assemblée générale, de très vives tensions agitent le conseil d’administration et une procédure judiciaire est en cours. C'est ce qu'on peut lire dans l'Est Républicain qui ajoute, comme pour rassurer, "Pourtant ça va mieux…".

Alors qu'une autre polémique autour de la fermeture-transfert de la MJC des 3-Maisons est loin d’être réglée, celle du Haut-du-Lièvre fait à son tour parler d’elle. Privée de directeur depuis 6 mois, sans remplacement en vue, elle a fait l’impasse sur son assemblée générale en 2016 ; une enquête sur les comptes a été lancée (lire page suivante), amorcée par le vice-président du conseil d’administration qui n’en supporte plus le président, et inversement. Quant au bilan financier, il accuse un déficit substantiel. Bref l’imbroglio est total, le navire violemment chahuté et l’absence de capitaine ne rassure ni l’équipage, ni les passagers. Le diagnostic rappelé par le quotidien de Nancy n'est pas très réjouissant.

Le "ça va mieux" s'explique par le fait qu'à l’issue d’une réunion de CA qui a enfin eu lieu le 8 décembre, il a en effet été convenu de mettre les pouces et de consacrer les prochains mois à la refondation. Quant au pilotage, il a été confié à la fédération régionale des MJC, le temps que se redessine un nouveau projet pour l’établissement. Projet sur lequel le président en place et la mairie connaissent depuis plusieurs années de graves divergences. En particulier sur certaines activités liées à l’international. « Les voyages en Afrique, c’est une chose, mais ne devrait-on pas s’occuper d’abord des enfants du quartier ? », s’interroge ainsi l’adjoint au maire. Pas aussi simple à dire lorsque ces voyages ne sont pas payés par la mairie mais par l'Europe.