dimanche, 22 janvier 2017 10:23

L’Unicef sonne l’alarme : 23 000 enfants de migrants pourraient mourir à cause du froid en Europe

Écrit par 

La vague de froid qui a déferlé sur l'Europe de l'Est se prolonge et compte tenu du manque de centres d'accueil, les responsables de l'Unicief préviennent que ces conditions météo extrêmes mettent en péril la santé des réfugiés, surtout des enfants.

 

«Sans aucune accalmie des conditions météo extrêmes et des tempêtes qui balaient le centre, l'est et le sud de l'Europe, les enfants de réfugiés et de migrants risquent des infections des voies respiratoires et autres maladies graves, voire la mort par hypothermie», affirme l'Unicef dans un communiqué.

«Les nourrissons et les très jeunes enfants ont généralement une constitution moins résistante au froid, ce qui les rend plus vulnérables aux problèmes respiratoires et aux infections virales et bactériennes potentiellement fatales, comme la pneumonie et la grippe», a déclaré Basil Rodrigues, conseiller santé de l'Unicef pour la région Europe centrale et orientale, cité dans le communiqué.

Pour le moment, environ 23 000 enfants de réfugiés et de migrants, dont des nourrissons et des nouveau-nés, sont bloqués en Grèce et dans les Balkans où les températures sont déjà descendues sous les - 20°C. Beaucoup d'enfants sont hébergés dans des abris qui sont mal équipés pour l'hiver.

Pourtant, les autorités disent qu’elles ne peuvent pas les aider compte tenu du manque de centre d’accueil.

«L'UE a décidé de laisser les Balkans gérer la situation dans le but d'endiguer le flux des personnes venues chercher refuge depuis des zones de guerre. Mais ces personnes manquent cruellement d'une aide appropriée et cela met leur vie en danger», a expliqué Stefano Argenziano, coordinateur des opérations de MSF.