LE CCME CLOTURE EN FETE « LES MAROCAINS DU MONDE DANS LES SOCIETES PLURIELLES » AU SALON DU LIVRE DE CASABLANCA (SIEL 2018)

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger a clôturé, ce dimanche 18 février 2018, sa participation à la vingtième quatrième édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca qui s’est tenu du 9 au 18 février 2018 sous le thème « les Marocains du monde dans les sociétés plurielles, défis et opportunités ».

Parmi les moments forts de cette participation, la visite de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan au pavillon du CCME, lors de l’ouverture du Salon, le jeudi 8 février. Aussi M. Mohammed Laâraj, Ministre de la Culture et de la Communication, a décerné, samedi 17 février, le trophée d’excellence au pavillon du CCME et à l’occasion de cette présence, le Ministère de la Culture et de la communication et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger établiront dans le futur un programme de partenariat culturel en faveur des Marocains du monde.

Selon Abdellah Boussouf, secrétaire général du CCME, « Ce pavillon est une vitrine de la richesse et de la diversité intellectuelle des Marocains du monde. Nous avons opté cette année pour le thème de la diversité et du pluralisme, éléments essentiels dans l’identité marocaine, et les Marocains du monde transposent naturellement avec eux ces deux valeurs là où il se trouvent …Aussi, leur présence iciexprime leur disposition à contribuer aux différents projets de développement en cours et démontre que le Maroc considère que sa communauté à l’étranger est un levier essentiel pour le développement du pays ».

Pendant les dix jours du Salon, le pavillon CCME a accueilli cinquante activités, tables-rondes et rencontres, en plus de la présentation detrente études, romans, essais en présence de cent cinquante invités de quatorze pays dont les Emirats-Arabes-Unis, Qatar, Egypte, Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Espagne, France, Pays-Bas, Danemark, Italie, Belgique, Canada, Allemagne, USA… et le Maroc.

Toutes les facettes de la migration marocaine et de son actualité ont été débattues dans ce Salon. De l’histoire de la migration marocaine, aux questions de la citoyenneté, des langues, de la femme et des jeunes, des relations séculaires entre le Maroc et les pays d’Afrique, de la cause du Sahara marocain, de la production et de la diversité culturelle, des droits et intérêts des Marocains du monde, des défis des imams dans les sociétés multi-religieuse et multiculturelle, des rôles des médias… et des opportunités du vivre ensemble dans les sociétés plurielles.

Aussi, le Conseil a exposé sa propre collection de publications scientifiques, études, beaux- livres, et ouvrages littéraires publiés depuis sa réaction en 2007. On notera quinze nouvelles publications parues en 2017, dont quatorze études en différentes langues et un beau-livre.

L’effort de promotion de la thématique migratoire marocaine s’est manifesté également par l’image. Deux belles expositions ont habillé le pavillon notamment, l’exposition Marocains, migrants et voyageurs et celle sur l’histoire des Marocains aux Pays-Bas.

Les poètes marocains du monde ont enchanté les invités lors d’une soirée poétique présentée dans leur langue d’origine du monde et imprégnée de la culture marocaine.

Une soirée hommage aux jeunes Marocains du monde a honoré dix jeunes marocains du monde, modèles d’une génération passerelle entre leur pays d’origine et celui d’adoption, et porteurs de valeurs de coexistence et de bien vivre ensemble dans des sociétés plurielles. Ont été honorés : Raja Alouani (Pays-Bas), Chaïma Ahaddour (Belgique), Mohamed Amine Belarbi et Mohamed Zakariae El Khdime (Emirats arabes unis), Mimoun Berrissoun (Allemagne), Tahar Lazrak alias Oualas (Côte d’Ivoire), Karima El Fillali (Pays-Bas), Sara Belbeida Bedoui (Espagne), Abdelhak Nouri, surnommé Appie (Pays-Bas), joueur de l’Ajax d’Amsterdam qui a subi une crise cardiaque sur le terrain, et Feu Noureddine Karam.

Ont pris part à cette soirée hommage MM. Mohammed Laâraj, ministre de la culture et de la communication, Mohammed Aujjar, ministre de la justice ; Son Excellence Idrissa Traoré, ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Maroc, Mohammed Sebbar, secrétaire général du Conseil national des droits de l’homme, Olivier Bitz, adjoint au maire de Strasbourg et plusieurs personnalités académiques du Maroc et de l’étranger.

Et enfin, le programme jeunesse a accueilli 450 scolaires des écoles de Casablanca, Kamouni, et Tiddas autour des ateliers, jeux de rôle, lectures et théâtre autour de la migration et le vivre ensemble.

Cette participation du CCME au SIEL 2018 vient encore une fois confirmer sa volonté de donner à la culture une place centrale dans la problématique migratoire. Cette fidélité permet ainsi à l’émigration de participer à cette grande fête populaire du livre et de la lecture, en faisant découvrir les talents de l’émigration et leur dynamisme, la diversité et la richesse de cette création qui s’épanouit aujourd’hui dans toutes les langues du monde.

Le Salon international de l’édition et du livre de Casablanca est une manifestation culturelle organisée chaque année, par le Ministère de la culture et de la communication.