Algérie : Lancement imminent d'une chaîne télé pour la promotion des jeux méditerranéens

Une chaine de télévision diffusant sur internet (live streaming) sera lancée dans les prochains jours par le comité d’organisation des jeux méditerranéens (COJM) dans le cadre des activités de promotion de la 19e édition de ces jeux, prévue à Oran lors de l’été 2021, a-t-on appris samedi de cette instance.

Cette chaine constitue l’un des supports médiatiques importants sur laquelle le COJM misera pour réussir son opération de promotion des JM que l’Algérie abritera pour la deuxième fois de son histoire, après avoir organisé à Alger l’édition de 1975, a-t-on précisé. Il sera question de diffuser en direct différentes activités liées à la préparation de la prochaine édition, prévue du 25 juin au 5 juillet 2021, ainsi que des compétitions sportives et autres évènements culturels et artistiques ayant trait à l’évènement méditerranéen, souligne-t-on encore de même source. Ce support médiatique sera aussi mis à profit pour la réalisation d’entretiens avec des personnalités sportives et culturelles de la ville, ainsi que la diffusion de reportages sur les sites touristiques dont dispose la capitale de l’Ouest du pays, étant donné que ce rendez-vous sportif sera une occasion pour promouvoir la destination Oran en matière de tourisme.

Formation de bénévoles

Le Comité d’organisation des jeux méditerranéens (COJM) se penche aussi sur le dossier de la formation des bénévoles une année et demie avant la 19e édition du rendez-vous sportif qu’abritera Oran du 25 juin au 5 juillet 2021.
Dans ce sens, le COJM a accueilli au niveau de son siège une vingtaine d’étudiants en langues étrangères pour justement impliquer davantage les universitaires dans l’organisation de la manifestation sportive méditerranéenne que l’Algérie abrite pour la deuxième fois de son histoire après avoir organisé à Alger l’édition de 1975, a-t-on appris de cette instance.

Les invités du COJM que dirige l’ancien champion algérien en natation Salim Iles, par le biais de sa commission bénévolat-formation, a profité de l’occasion pour aborder le volet formation qui doit être dispensé pour préparer les jeunes devant participer à l’organisation des JM en tant que bénévoles, précise-t-on de même source.
Le COJM accorde d’ailleurs un intérêt particulier à la qualité de la formation de ces jeunes afin de relever le défi. C’est ce qui explique, en outre, la priorité accordée aux universitaires et lycéens pour intégrer le groupe de bénévoles devant assister les organisateurs locaux dans la réussite des JM, souligne-t-on encore.

Au niveau du COJM, l’on se dit aussi convaincus que la réussite de la 19e édition des JM passe par une contribution massive et efficace des bénévoles. Une conviction née, du reste, d’un constat relevé des précédentes expériences dans ce genre d’évènement, dont la toute dernière édition des JM déroulée à Tarragone (Espagne) en 2018. En évoquant la 18e édition espagnole, il y a lieu de rappeler que des représentants du COJM étaient présents à Tarragone pour s’imprégner de l’expérience de cette ville dans l’organisation du rendez-vous méditerranéen.

Un déplacement qualifié de «riche en enseignements» par l’ex-wali d’Oran, Mouloud Cherifi, qui avait présidé à l’époque la délégation oranaise, ajoutant que le rôle des bénévoles dans la réussite de cette étape «était des plus déterminants». Même constat fait par la commission de coordination du comité international des JM (CIJM) d’où son insistance, au cours de ses précédentes visites à Oran pour s’enquérir de l’évolution des préparatifs de la 19e édition, sur la nécessité de faire appel à des bénévoles bien formés.

La même commission, que préside le Français Bernard Amsalem, a fixé à plus de 3 000 membres le nombre de bénévoles devant être impliqués dans l’organisation de la prochaine édition des JM, rappelle-t-on.