Yasmine Ammari, star en Algérie, candidate de The Voice 7 sur TF1

Ce samedi 3 mars, The Voice 7, l'émission vedette de TF1, proposait sa sixième session des auditions à l'aveugle. L'occasion de découvrir Yasmine Ammari qui est, depuis son plus jeune âge, une star en Algérie.

C'est une belle histoire que nous a contée The Voice 7 ce samedi 3 mars. Lors des auditions à l'aveugle sur TF1, nous avons découvert Yasmine Ammari, une sublime Algérienne de 32 ans. Sur scène, elle a repris C'est le dernier qui a parlé qui a raison, un titre d'Amina, une artiste tunisienne. L'occasion pour Yasmine de mettre en avant son talent et son amour pour son pays. Et les coachs ont tous été séduits par sa voix ! Après avoir entendu les arguments de chacun, elle a décidé de choisir la team de Florent Pagny.

Mais The Voice n'était pas la première scène de Yasmine. Sur sa page Facebook, l'artiste retrace son parcours dans la chanson. On apprend ainsi qu'à l'âge de 6 ans, la chanteuse participait déjà à sa première émission télé avec des titres écrits par son papa, Bouzid Ammari. A l'âge de 14 ans, elle a même été la vedette du programme de M6, Graines de star, présenté par Laurent Boyer.

En 2001, elle devient célèbre en Algérie avec une chanson connue et reconnue dans tout le pays et qui prône le rassemblement entre les Algériens. Avec ce titre , elle a représenté son pays au Festival International de la Paix à Monaco. En 2014, Yasmine sort un nouvel album intitulé Lyoum. Avec cet opus, elle remporte le prix du meilleur album et de la meilleure chanson de l’année décernés par The Algerian Musical Award.

En 2015, Yasmine fait ses premiers pas en tant qu'actrice. L'année suivante, elle sort un titre où elle chante en français et en arabe.

Avant l'émission de ce samedi, Yasmine Ammari a donné une interview à MyTF1 que nous reproduisons ici.

MYTF1. Vous êtes une star en Algérie. Pourquoi prendre le risque de tenter The Voice ?
Je ne vois pas ça comme un risque. J’adore l’émission et l’émotion qui s’en dégage. On m’a proposé de faire The Voice, je ne vois pas pourquoi je refuserais. Mais, pourquoi  ne pas aller au-delà des frontières ? C’est la vocation de la musique.

MYTF1. Quelle sera votre réaction si aucun coach ne se retourne ?
C’est une de mes craintes. Je ne vais pas le cacher. La vie est un risque. J’aime le challenge. Le jugement est là pour nous faire avancer. Mais je ferai tout mon possible pour que les coachs se retournent. Après, je suis consciente que le public français ne me connait pas. Je ne suis pas sûre de son accueil.

MYTF1. Comment avez-vous découvert votre talent ?
Je suis issue d’une famille d’artistes. Mon papa joue de la guitare, mon oncle est un dramaturge. Je passais mes week-end au théâtre, entourée de comédiens. Je chante depuis l’âge de six ans. Faire de la musique, c’était une évidence. En plus d’être chanteuse, je suis comédienne. Ca m’aide beaucoup pour la chanson. Ca m’aide à incarner ce que je raconte.

MYTF1. Beaucoup de gens suivent l’émission en Algérie. Vous devez être impatiente de voir la réaction de votre public ?
Je me demande, en effet, quelle sera leur réaction. Vont-ils me soutenir ? Je me dis qu’il n’y  a pas de raison. Quand on a une idole, normalement, on la suit et on la soutient. J’espère ne pas les décevoir.

MYTF1. Avez-vous votre public en France ?
Il m’arrive de me faire arrêter dans la rue par des Algériens qui vivent en France. Je voyage beaucoup. J’aime venir ici. Il m’est déjà arrivé d’y enregistrer des maquettes.

MYTF1. Quel est votre rapport à la célébrité ?
Je suis connue depuis l’âge de six ans. Ce n’est pas quelque chose de nouveau pour moi. Ca ne me fait pas peur. C’est toute ma vie. J’adore le contact, m’arrêter dans la rue pour discuter avec les gens. Rien ne changera à ce sujet.