Les Musulmans de France veulent s'organiser eux-mêmes sans ingérence de l'Etat

Le 30 septembre, l’ancien directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) Marwan Muhammad, a présenté à l’Institut du Monde arabe à Paris les résultats de sa Consultation nationale des musulmans lancée en mai dernier.

Plus de 27 000 personnes ont répondu au questionnaire. Il en ressort une volonté des Musulmans à s’organiser eux-mêmes sans ingérence de l’État. Les résultats ont été analysés par un comité de huit scientifiques. « Nous n’en sommes qu’au début de l’analyse, le plus gros reste à venir, il faut étudier au cas par cas les réponses données et développées dans les questionnaires », explique Marwan Muhammad. La moitié des questions posées aux fidèles concernait les instances nationales chargées d’organiser le culte musulman en France, à commencer par le Conseil français du culte musulman (CFCM). Les autres se centraient sur le traitement médiatique de la question de l’Islam en France.

On y apprend que 96% des personnes consultées estiment que le traitement médiatique qui leur est réservé n’est pas équilibré et ne reflète pas la réalité. L’enquête a également permis d’établir que 80% des participants ne se sentent pas représentés par le Conseil Français du Culte Musulman (CCFCM) et 84% pensent que les instances de représentation musulmanes ne font pas du « bon travail ». 

Ils sont, par ailleurs, 74% à considérer que ces instances doivent en premier lieu rendre des comptes aux musulmans eux-mêmes et seulement 20% à l’Etat français. Enfin, sur les pistes proposées par les personnes consultées, 77% jugent qu’une instance de représentation doit représenter les musulmans dans les médias, 72% estiment qu’elle doit lutter contre l’islamophobie et 60% qu’elle doit enseigner l’islam. 

Une nouvelle plateforme a été dévoilée pour organiser le culte musulman. Sous le nom de L.E.S musulmans, (Libérer les énergies, Entraide, Solidarité Musulmans), cette nouvelle plateforme collaborative se donne pour objectif de réussir à apporter des solutions concrètes à toutes les problématiques évoquées par les participants à la consultation. 

Parmi les plus grands chantiers, LES musulmans a mis en ligne un site internet participatif pour tenter de refléter la réalité de ce que sont les musulmans sur le terrain et travaillera concrètement sur des feuilles de route sur le pèlerinage, la zakat, le halal ou encore le statut des imams. 

Pour Marwan Muhammad, membre du comité de pilotage de cette nouvelle plateforme, cette initiative est constituée « de femmes et d’hommes qui, à leur échelle, souhaitent œuvrer pour l’intérêt commun ». 

L’annonce a été acclamée notamment sur les réseaux sociaux où les internautes ont posté de nombreux messages de soutiens comme : « très bonne nouvelle, enfin une instance qui va prendre en compte nos idées » ou encore « pour la première fois, nous allons pouvoir nous impliquer dans les sujets qui nous concernent ». 

Voir les résultats en détail ici