Les musulmans de France se préparent à célébrer l'Aïd el-Kebir

La date de l'Aïd el-Kebir tombe cette année dimanche 11 août. Il s'agit de la plus importante fête de l'année dans l'islam, marquée par le sacrifice rituel d'un mouton.

(France Soir) - Les musulmans de France et du monde entier s'apprêtent à célébrer la plus importante fête de l'année: l'Aïd el-Kebir ou Aïd al-Adha. Sa date n'est pas fixe en raison du calendrier lunaire utilisé dans l'oslam. Elle tombe en 2019 le dimanche 11 août. Les festivités peuvent durer trois jours.

Au cours de cette fête, la tradition veut qu'un mouton soit sacrifié après la grande prière. Ce geste fait référence à un évènement commun aux trois grandes religions monothéistes: le jour où Abraham (Ibrahim dans l'islam) a accepté de sacrifier son propre fils pour prouver sa foi, avant que Dieu l'arrête et y substitue un agneau.

Longtemps, le sacrifice s'effectuait à domicile, mais il est désormais obligatoire de recourir à l'un des abattoirs agréés mis en place par les pouvoirs publics. Afin de faciliter cette opération, les autorités religieuses françaises permettent que le sacrifice ait lieu durant les trois jours de célébration, et pas seulement le premier jour "dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur et des principes religieux qui régissent l’abattage rituel", précise la Mosquée de Paris. Ce qui signifie notamment que l'animal doit être égorgé avec dextérité pour minimiser ses souffrances.

L'Aïd el-Kebir est aussi pour des millions de musulmans l'occasion d'accomplir l'un des cinq piliers de l'islam: le pèlerinage à la Mecque (hajj). Bien qu'il ne soit pas obligatoire pour les fidèles de l'accomplir à cette période, chaque année, une foule impressionnante se presse pour accomplir le rituel de lapidation puis tourner autour de la Kaaba.