Le "Black Friday" sera-t-il interdit en France ?

Par sa consonance anglo-américaine, le terme en irrite plus d'un parmi les défenseurs de la langue française qui préfèreraient qu'on parle de Vendredi Noir ou de Vendredi Fou. Mais la pratique de ces soldes fâche également nombre de citoyens. Le Black Friday va-t-il être interdit en France ? La question peut se poser après un amendement au projet de loi antigaspillage adopté en commission dans la nuit de lundi à mardi.

C’est la députée et ancienne ministre de l’Écologie Delphine Batho qui porte cette mesure et veut mettre fin au Black Friday, au nom de la lutte contre la « surconsommation ». Les députés proposent d’intégrer la publicité du Black Friday aux « pratiques commerciales agressives », passibles d’un emprisonnement de deux ans et d’une amende de 300 000 euros au plus. Dans l’exposé des motifs, on peut lire :

« Fondé sur la valorisation publicitaire de la surconsommation, le “Black Friday” comme le “Cyber Monday” utilisent le flou encadrant les promotions pour contourner de façon manifeste la législation encadrant les soldes. Outre son bilan environnemental désastreux, cette opération repose sur une communication trompeuse en direction des consommateurs, laissant supposer qu’ils bénéficient de réductions de prix considérables, alors qu’une étude de comparaison de prix réalisée par l’UFC-Que choisir prouve que la moyenne des réductions effectivement pratiquées est inférieure à 2 % ».

La ministre de la Transition écologique et les commerçants pas d’accord entre eux

De son côté, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a parlé du Black Friday ce lundi sur le plateau de BFM Business. « On ne peut pas à la fois baisser les émissions de gaz à effet de serre et appeler à une frénésie de consommation. Il faut surtout consommer mieux », a-t-elle dit. Selon elle, « on peut avoir des objets qu’on garde plus longtemps. Si par exemple tous les téléviseurs duraient non pas huit mais neuf ans, on économiserait les émissions de gaz à effet de serre de la ville de Lyon pendant un an ».

Les commerçants n’ont pas hésité à réagir. Le Conseil du commerce de France, qui réunit 31 fédérations de commerçants, a déploré aujourd’hui les critiques de la ministre, rappelant que la fin d’année est une période clé pour le secteur. Le Conseil « regrette (ces) déclarations (…) et tient à rappeler la liberté des commerçants d’organiser leurs promotions comme ils le souhaitent et la liberté des consommateurs d’effectuer leurs achats où et quand ils le souhaitent ».

En savoir plus: 

Aux États-Unis et au Canada, le Black Friday (littéralement le Vendredi noir, parfois traduit par Vendredi fou) se déroule le lendemain de la fête de Thanksgiving, qui a lieu le quatrième jeudi du mois de novembre. Ce jour marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. Plusieurs commerçants profitent de ce moment pour proposer des remises importantes.

En France, le Black Friday — parfois localement appelé « Vendredi Noir » — prend principalement son essor avec Internet. Quelques enseignes telles que Amazon, Cdiscount, Darty, Rakuten France, Rue du Commerce et Intersport profitent de l'occasion et proposent des codes promotionnels importants, valables seulement 24 h (durée traditionnelle du Black Friday) ou parfois pendant tout le weekend qui suit. Cette démarche commerciale est de plus en plus marquée sur le territoire français.

C'est là une particularité française car aux États-Unis, lors du Black Friday, les grosses promotions ont directement lieu dans les magasins. C'est seulement le lundi suivant, appelé le Cyber Monday, que les commerçants proposent des réductions de prix sur leur site Internet. En France, le Cyber Monday existe également, mais n'est alors qu'une prolongation du Black Friday puisque tout se passe essentiellement sur Internet du vendredi au lundi. Cette période est d'ailleurs appelée « Cyber-Week » (cyber semaine).

En France, cette journée de promotions massives, touchant aussi des produits habituellement peu soldés (ordinateurs, smartphones…), démarre timidement en 2013, pour prendre son envol en 2016.

En 2014, Auchan, la Fnac, Darty, La Redoute, Leroy Merlin et Géant Casino, entre autres, lancent le Black Friday dans leurs magasins français.

Depuis, l’intérêt des Français pour l’événement augmente chaque année. En novembre 2016, les recherches Google relatives au Black Friday ont plus que doublé par rapport à la même période l’année précédente, atteignant le nombre de 2,4 millions. En 2015 et 2016, Amazon et Cdiscount sont les sites marchands les plus visités par les Français à l'approche du Black Friday, suivis de la Fnac, SFR et Darty. Les catégories de produits les plus plébiscitées pendant le Black Friday en 2016 étaient l’électronique, la maison et la mode.