La SNCF, une "anomalie en Europe" vue par la presse étrangère

La CGT n'a pas beaucoup d'amis dans les pays européens. Sa grève entêtée à la SNCF est mal perçue par la presse étrangère.

La France est un pays associé au blocage”, “Les cheminots ne sont pas responsables de la dette, l’État doit prendre ses responsabilités”, “Macron est en train de vivre son moment Thatcher”.

En France, tout le monde a un avis sur la SNCF et sa réforme, les médias internationaux aussi. Alors que les cheminots ont entamé la deuxième semaine de mobilisation, nous avons demandé à quatre correspondants étrangers de nous partager leur opinion sur la réforme, l’action des syndicats et la réponse du gouvernement.

Courrier International a rencontré, Adam Sage du quotidien britannique Times, Richard Werly du quotidien suisse Le Temps, Ariane Hasler de la radio suisse RTS et Rudolf Balmer du quotidien allemand Die Tageszeitung.