La France redémarre et rouvre ses cafés, ses piscines, ses lycées

«Les résultats sont bons» dans la lutte contre le coronavirus, s'est félicité jeudi le Premier ministre Edouard Philippe, avant d'annoncer la phase 2 du déconfinement sur la plus grande partie du territoire. Lorraine comprise, puisque la région quitte la "zone rouge" sanitaire.

(AFP) - «Si je devais résumer l'ensemble des données que nous allons vous présenter, je vous dirais que les résultats sont bons sur le plan sanitaire», a affirmé Edouard Philippe en présentant la deuxième étape du plan de déconfinement. Une nouvelle ère qui débutera mardi 2 juin. «Nous sommes un peu mieux que là où nous espérions être, c'est donc une très bonne nouvelle», s'est-il félicité, même si «nous restons prudents et nous ne pouvons courir le risque de la désinvolture».

En effet, «ça ne veut pas dire que le virus ne circule plus» car «il est présent à des degrés divers sur tout le territoire». Ainsi, alors que le Grand Est (incluant notamment les départements de Lorraine et d'Alsace) quitte la «zone rouge » sanitaire, les départements d'Ile-de-France, de Guyane et de Mayotte ont été placés en catégorie «orange». Le déconfinement y sera «un peu plus prudent que dans le reste du territoire» parce que «le virus y circule un peu plus qu'ailleurs».

Edouard Philippe a annoncé la fin de la limite des 100 kilomètres pour tout déplacement, qui n'a «plus de justification», même si contrôle et quatorzaine sont maintenus pour les trajets entre métropole et Outre-mer. «La réouverture des parcs et jardins en zone orange», notamment à Paris, est aussi prévue à partir du 2 juin. Il y aura néanmoins des «contraintes spécifiques dans les zones de vigilance orange». 

Sur le plan scolaire, «nous avons décidé l'accélération de la réouverture des écoles et collèges dans toutes les zones, et des lycées dans les départements verts», a indiqué le chef du gouvernement. Dans les départements classés orange, les lycées professionnels vont rouvrir le 2 juin et accueilleront en priorité les élèves de terminale et de CAP, «qui ont besoin de certifications professionnelles», selon le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. Celui-ci a aussi annoncé qu'il n'y aurait pas d'épreuve orale de bac de français cette année pour les lycéens de Première.

Plus attendue encore la réouverture des bars, cafés et restaurants (à partir du 2 juin), avec toutefois des «restrictions temporaires» dans les zones orange, et conditionnée partout au «respect des règles sanitaires». Parmi celles-ci, le port du masque obligatoire pour le personnel, pour les clients en déplacement dans l'établissement, une séparation d'1 mètre entre les tables et une limite à 10 personnes par table.

Plus généralement, «les rassemblements resteront limités à 10 personnes» jusqu'au 21 juin dans l'espace public, précisant que cela impliquait l'interdiction des événements culturels et sportifs et de la pratique des sports collectifs et de combat, ainsi que la fermeture des discothèques, salles de jeux, stades et hippodromes. 

En savoir plus: 

Ouvrez les vestiaires !

En France, piscines, salles de sports et gymnases, fermés depuis le début du confinement, vont rouvrir dès le 2 juin en zone verte, et le 22 juin dans les zones orange, a annoncé le Premier ministre Édouard Philippe. Si les sports collectifs restent interdits jusqu'au 22 juin, les sportifs professionnels vont pouvoir reprendre le 2 juin «avec protocole strict». «Les sports collectifs et notamment les sports de contacts resteront également interdits parce qu'ils ne permettent pas par nature de respecter la distanciation physique».