France/Attaque au couteau : CFCM, UMF et RMF à l'unisson pour condamner "vigoureusement"

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), l'Union des Mosquées de France (UMF) et le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) condamnent l'attaque au couteau de samedi à Paris.

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) « condamne vigoureusement l’attaque » au couteau revendiquée par Daech samedi soir et qui a fait deux morts dont l’assaillant, dans un communiqué rendu public dimanche et dont Maglor a reçu copie. «L’horreur a, une nouvelle fois, endeuillé notre pays au nom d’une idéologie totalitaire et mortifère», a écrit Ahmet Ogras, président du CFCM. «Le CFCM présente ses condoléances aux victimes et à leurs proches et leur fait part de sa solidarité», poursuit le communiqué diffusé dimanche matin. L’institution musulmane «tient également à rendre hommage aux forces de l’ordre qui ont agi avec professionnalisme et sang froid», et martèle que «rien ne saurait justifier de tels actes barbares». 

Pour sa part l'Union des Mosquées de France (UMF) et son président, Mohammed Moussaoui, condamnent "fermement l’aaque meurtrière perpétrée à Paris, le soir du 12 mai 2018". L'UMF "présente ses sincères condoléances à la famille de la vicme, élève des prières pour le prompt rétablissement des blessés et leur exprime son soutien et sa pleine solidarité."

 "Selon des témoins, en commeant son acte odieux et abject, l’auteur de l’aaque, aurait crié « Allah Akbar ». L'UMF ent à rappeler que cee expression qui est érigée par certains en slogan de la lâcheté et de la barbarie terroriste, est dans la tradion spirituelle musulmane le symbole de l’humilité de l’Homme devant son Créateur et ses semblables et la reconnaissance de l’égale et de l’indivisible dignité humaine. La revendicaon de cet acte odieux et abject par le groupe terroriste « daech » témoigne une fois de plus des errements et de l’imposture de ce groupe sanguinaire et de la nécessité de réunir nos forces et de renforcer notre unité dans la lue contre son entreprise et son idéologie morfères. La prise en otage des symboles de la tradion musulmane par des extrémistes sans foi doit être également dénoncée et combattue."

Le Rassemblement des Musulmans de France (RMF), présidé par Anouar Kbibech, est à l'unisson avec les deux autres instances citées. "Le RMF condamne fermement et avec la plus grande vigueur cette nouvelle attaque lâche et barbare qui ne peut se réclamer d’aucune religion. Le RMF exprime sa grande émotion et sa profonde compassion aux familles des victimes. Le RMF salue le grand professionnalisme des policiers qui ont réagi rapidement avec courage et sang-froid en neutralisant l’assaillant. Cette nouvelle attaque confirme que le niveau de la menace terroriste reste malheureusement extrêmement élevé. Ceci nous oblige à faire preuve d’une vigilance de tout instant et d’une mobilisation sans faille."

Il était aux alentours de 21h, heure locale à Paris, samedi soir, lorsqu’un homme âgé de 20 ans, armé d’un couteau a attaqué de manière aléatoire, des passants dans le deuxième arrondissement de la capitale française. Il a abattu 1 personne et en a blessé 4 autres dont deux dans un Etats grave. Il a ensuite été tué par les forces de l’ordre après avoir tenté de les attaquer avec son couteau.Très rapidement, l’organisation terroriste Daech a revendiqué l’attaque via son organe de propagande en affirmant que l’auteur était un de ses «soldats».