France : Le chômage au plus bas depuis 10 ans

Le taux de chômage est en recul pour atteindre 8,8% de la population active en France entière (hors Mayotte) au 4e trimestre 2018, son plus bas niveau depuis 2009, selon des chiffres provisoires de l'Insee publiés ce jeudi 14 février.

C'est une première depuis 10 ans. Le chômage est repassé sous la barre des 9% à la fin de l'année 2018. D'après les chiffres de l'Insee publiés ce jeudi 14 février, le taux de chômage au sens du bureau international du travail (BIT) a atteint 8,8% de la population active sur la France entière et 8,5% en France métropolitaine contre 9% et 8,6% il y a un an. Ces résultats sont légèrement meilleurs que ceux anticipés par l'Insee dans sa dernière note de conjoncture publiée le 18 décembre.

Dans un entretien accordé à Franceinfo ce jeudi matin, la ministre du Travail Muriel Pénicaud n'a pas manqué de commenter ces résultats et de les attribué à l'action du gouvernement. En revanche, les résultats de l'économie tricolore indiquent que la France est encore bien en retard par rapport à ses voisins européens. D'après Eurostat, le taux de chômage de la zone euro s'élevait à 7,9% en décembre 2018 et 6,6% dans l'Union européenne. 

Le chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans a clairement reculé sur une année. D'après les chiffres de l'organisme en charge des statistiques, il est passé de 20,5% au dernier trimestre 2017 à 18,8% au dernier trimestre 2018 en France métropolitaine. Chez les personnes âgées de plus de 49 ans, il est resté stable en passant de 6,2% à 6,1% sur la même période. Ce constat est également semblable pour les personnes âgées de 25 à 49 ans où le taux est resté à 8% à 12 mois d'intervalle. Il existe également quelques disparités entre les hommes et les femmes. Chez les premiers, le taux de chômage est passé de 8,8% à 8,4% alors qu'il a légèrement augmenté chez les secondes pour passer de 8,4% à 8,5% de la population active. Au total, la France comptait 2,46 millions de chômeurs contre 2,507 millions un an auparavant.

Sur le front du marché du travail, l'autre bonne nouvelle est la hausse du taux d'emploi. Si cet indicateur est parfois moins commenté, il apporte un réel éclairage pour établir un diagnostic plus précis sur la santé du marché du travail dans une économie.

D'après les données de l'Insee, « le taux d'emploi à temps complet s'établit à 54,4% au quatrième trimestre 2018. Il augmente de 0,3 point par rapport au trimestre précédent et de 0,5 point sur un an ; il atteint son plus haut niveau depuis 2003 ».