France : Des mesures plus strictes de confinement en vigueur dès mardi

(Reuters) - Limitation des sorties sportives, fermeture des marchés ouverts ou possibilité de couvre-feux dans certaines parties du pays: le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé lundi un durcissement des règles de confinement en vigueur dans le pays depuis plus d’une semaine.

“Je signerai ce soir [lundi] un décret qui va venir préciser les règles dans trois domaines” afin de les rendre plus strictes, a-t-il annoncé lors d’un entretien sur TF1.

“Sortir pour promener ses enfants ou faire du sport, ça doit être dans un rayon de 1 km de chez soi, au maximum pour une heure et évidemment tout seul et une fois par jour”, a-t-il indiqué.

Edouard Philippe a également annoncé la fermeture des marchés ouverts. “C’est une question qui se pose avec beaucoup de sensibilité car nos concitoyens sont frappés de voir des gens qui sortent sur un marché, qui se massent parfois sans respecter les consignes de sécurité”, a-t-il dit.

“C’est la raison pour laquelle nous avons pris la décision de fermer les marchés ouverts. Mais il sera permis aux préfets sur avis des maires de déroger à cette interdiction parce que nous savons que dans certaines petites communes, dans certains villages, le marché est souvent le meilleur moyen et le seul parfois pour que les personnes qui vivent dans ce village puissent avoir accès à des produits frais”.

“Et puis aussi il faut penser aux agriculteurs (...) qui doivent pouvoir écouler dans de bonnes conditions leur production”, a-t-il ajouté.

DES MESURES DE COUVRE-FEU ENVISAGÉES LOCALEMENT

Le décret, qui sera applicable dès mardi, précise également les conditions dans lesquelles les Français pourront se déplacer pour leurs soins de santé.

“Nous voulons que nos citoyens puissent évidemment se rendre aux urgences quand ils en ont besoin, nous voulons aussi qu’ils puissent se rendre dans les endroits où ils ont besoin de se rendre pour des soins programmés (...) Mais là encore, il faut être clair, ce sont les soins urgents ou les soins qui répondent à une convocation d’un médecin”, a indiqué Edouard Philippe.

Le Premier ministre a exclu des mesures de couvre-feu à l’échelle nationale mais n’a pas exclu de le faire “là où la situation sanitaire l’impose”.

“On sent bien que les mesures de confinement que nous avons prises et que nous allons encore durcir, au sens où nous allons les préciser et veiller à ce qu’elles soient plus strictement observer, que ce temps de confinement est encore le nôtre et qu’il peut durer encore quelques semaines”, a prévenu Edouard Philippe.

Le chef du gouvernement a par ailleurs indiqué que l’hydroxychloroquine, un antipaludéen qui aurait donné des résultats prometteurs contre le nouveau coronavirus, ne serait pas mis sur le marché en France avant de nouveaux tests.

En savoir plus: 

Voici les nouvelles règles, qui s'ajoutent à celles déjà en vigueur :

  • Les sorties : il est toujours possible de pratiquer une activité physique en extérieur, mais dans un rayon de 1 km autour de chez soi, seul et pendant une heure seulement. Ces restrictions valent également pour les sorties d'enfants ou d'animaux de compagnie.
  • Les marchés : le Premier ministre a annoncé que les marchés ouverts seront désormais fermés. Edouard Philippe a néanmoins précisé que les préfets, sur avis des maires, pourraient déroger à cette règle dans le cas d'un marché faisant office de seule possibilité pour les habitants d'avoir accès à des produits frais.
  • Les déplacements médicaux : désormais, seuls "les soins urgents ou qui répondent à la convocation d'un médecin" pourront faire l'objet d'un déplacement. Il est toujours possible de se rendre aux urgences, ou à des soins programmés.