Coronavirus : Des conseils pour faire ses courses, cuisiner et renforcer son immunité

Les études menées à ce jour n’ont pas prouvé la transmission de la maladie par les plats chauds. La vigilance reste toutefois de mise pour éviter que le virus ne soit transmis par une mauvaise manipulation des aliments ou des emballages.

L’hygiène alimentaire est l’un des aspects importants de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Comment faire son supermarché ? Quelles sont les précautions à prendre lors de la manipulation des aliments ? Comment renforcer son immunité ? Voici quelques conseils validés proposés par des experts nutritionnistes et infectiologues.

Le coronavirus peut-il être transmis par l’alimentation ?

Les études menées jusqu’à présent n’ont pas réussi à prouver que le coronavirus est transmis par les aliments cuisinés, puisqu’il a été démontré que le virus meurt à une température de 60 °C, qui est généralement atteinte lors de la cuisson. Donc, même si les aliments crus ont été accidentellement contaminés par le virus, celui-ci mourra lors de la cuisson ou même lors de l’ingestion de l’aliment, parce que l’acidité de l’estomac le tue.

Par ailleurs, le virus a besoin d’un hôte pour survivre, en l’occurrence une cellule vivante. Le risque se présente si dans le cas des livraisons, à titre d’exemple, l’emballage a été contaminé par le virus après être entré en contact avec une surface infectée. En cette période de mobilisation générale, il est conseillé de s’approvisionner en aliments et produits domestiques pour au moins deux semaines, afin d’éviter les allers-retours au supermarché.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Si on n’est pas sûr de l’emballage, il est conseillé de l’ouvrir avec précaution et d’éviter de se toucher le visage avant de s’être lavé soigneusement les mains selon les recommandations, c’est-à-dire pendant au moins trente secondes.

Il faut par ailleurs renforcer les mesures hygiéniques à l’intérieur de la cuisine pour éviter cette contamination croisée et par conséquent la transmission du virus aux personnes vulnérables, c’est-à-dire celles qui ont une faible immunité comme les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques comme le diabète ou l’hypertension, ou de maladies cardiaques et pulmonaires, les femmes enceintes. 

Ces personnes sont plus sujettes aux intoxications alimentaires. Ce qui fragilise encore plus leur système immunitaire et leur vulnérabilité face à la maladie. Il est donc important de se conformer aux recommandations d’hygiène. Il est ainsi conseillé de se laver fréquemment les mains lors de la manipulation des aliments ; de tousser et d’éternuer loin des aliments, dans un mouchoir jetable ou dans le coude ; de ne pas fumer en cuisinant parce que la cigarette favorise la salivation et en parlant, on risque de contaminer les aliments par tous types de pathogènes.

Il est aussi recommandé de bien cuire les aliments; d’éviter la consommation de viande ou de poissons crus ; de bien désinfecter les fruits et les légumes frais en les laissant tremper dans de l’eau et du sel ou de l’eau et du vinaigre blanc pendant au moins 15 à 20 minutes. Enfin, il faut bien veiller à nettoyer toutes les surfaces de la cuisine avec du savon et de l’eau, puis à les désinfecter. Pour ce faire, il est possible de fabriquer son propre désinfectant en ajoutant une cuillerée à soupe d’eau de Javel à un litre d’eau.

Comment faire son supermarché ?

Il faut limiter autant que possible les allers-retours au supermarché pour éviter d’être en contact avec un grand nombre de personnes, d’autant que les gens continuent de s’y ruer. Il est possible de faire ses achats dans les petites épiceries de quartier également. Quoi qu’il en soit, les mêmes mesures doivent être prises. Ainsi, il est conseillé de se rendre au supermarché avec une liste bien établie des produits à acheter, pour faire ses courses le plus rapidement possible, et faire des provisions en détergents et aliments pour deux semaines.

Pour cela, il est recommandé de privilégier l’achat de produits non périssables et ceux riches en vitamines et en nutriments, d’autant qu’en cette période de mobilisation générale, on dort plus, on mange plus et on bouge moins.

Que faut-il donc acheter ?

Il est ainsi possible d’acheter des fruits secs, comme les figues, les prunes, les abricots… qui ont une longue durée de vie et sont riches en vitamines et nutriments. Les pistaches et noix crues constituent aussi une bonne source de nutriments, au même titre que les féculents (pois chiche, haricots, lentilles…). Le choix d'une alimentation méditerranéenne aide beaucoup dans ce sens.

Côté viande, il est possible de faire des achats pour plusieurs semaines et de bien les garder au congélateur. Il faudrait, de préférence, favoriser le poisson, puisqu’il est riche en oméga-3, qui sont des acides gras bénéfiques pour le cœur. Les œufs aussi contiennent des nutriments et peuvent être conservés pendant une longue durée. Les légumes et fruits frais sont tout autant conseillés. Il faudrait toutefois privilégier ceux qui ont une longue durée de vie comme les pommes, les bananes, les oranges, les kiwis, le chou…

Si on opte pour des fruits en conserve, il faut choisir ceux qui sont pauvres en sucre et riches en vitamine C, qui augmente la résistance aux infections. Un verre de vin rouge deux fois par semaine est également conseillé. Le vin rouge contient du resvératrol, un antioxydant puissant qui contribue à prévenir les maladies cardio-vasculaires et à renforcer l’immunité.

Pourquoi les fruits et les légumes sont-ils importants ? Les études ont montré qu’un régime alimentaire faible en matières grasses et en sucres et riche en légumes et fruits, qui regorgent de vitamines, de minéraux et d’antioxydants, stimule le système immunitaire. Celui-ci dépend des globules blancs qui produisent des anticorps qui luttent contre les corps étrangers, comme les virus et les microbes. De plus, les matières grasses peuvent altérer la fonction des globules blancs et par la suite celle de la flore intestinale qui est nécessaire pour stimuler l’immunité.

Faut-il laver les produits achetés du supermarché ?

Pour avoir l’esprit tranquille, il est possible de désinfecter les emballages et les sacs emportés avec la solution préparée chez soi. Les sacs en plastique seront utilisés pour les poubelles. Si on utilise des sacs écologiques, on peut aussi les désinfecter. Le sport aide aussi à renforcer son immunité. De nombreuses études ont montré que l’obésité augmente le risque de pneumonie et de grippe. En cette période, il est conseillé de pratiquer une activité physique, même chez soi. Il est également possible de faire une petite marche au quotidien, sans prendre de risques d’exposition au coronavirus et en portant sur soi l'attestation de déplacement dérogatoire imposée par le ministère de l'Intérieur et une pièce d'identité.