Confinement : Un kit contre l'ennui à la maison

Une grande partie de la population européenne se retrouve recluse à domicile, entre télétravail et confinement. Afin de s'adapter, les médias revoient leur offre, alors que le monde de la culture et du divertissement propose gratuitement des services habituellement payants.

«Restez à la maison!» C'est le mot d'ordre de tous les dirigeants européens face à la crise sanitaire du coronavirus. Face à ce cas de force majeure, les médias ont décidé d'adapter leur offre d'informations. Ainsi le «paywall», système qui réserve l'accès d'articles aux seuls abonnés, se trouve souvent suspendu pour permettre au plus grand nombre l'accès aux informations d'intérêt général.

A cet égard, plusieurs sites de quotidiens nationaux ont décidé de mettre tous les articles sur le coronavirus en libre accès. Un peu partout dans le monde, de telles initiatives voient le jour. Le New York Times a lancé le mouvement en créant une rubrique dédiée au coronavirus avec des articles en accès libre, à condition de créer, gratuitement, un compte. Le Wall Street Journal ou Wired lui ont emboîté le pas et proposent un accès illimité pour les sujets liés au covid-19. 

 

En ces temps de crise, les experts sollicités par les médias encouragent d'ailleurs ces initiatives. Dans un tweet, Marc Lipsitch, épidémiologiste à Harvard, explique «recevoir plus de 100 demandes» d'interviews par jour et a donc décidé de donner la priorité aux médias libres d'accès ou qui ont baissé leur paywall. 

En France, Le Mondeadopte la même stratégie avec la volonté de «répondre aux questions» de ses lecteurs mais aussi« de faciliter [leurs] décisions dans vos vies personnelles et professionnelles, nous mettons à votre disposition de nombreux articles en libre accès». Le Figaro a pris une décision similaire en ouvrant  un espace qui liste les cinq articles gratuits sur le coronavirus considéré comme les plus importants en termes de santé publique.   

Si l'actualité apparaît comme un domaine privilégié pour cette pratique, l'intérêt va bien au-delà. Notamment dans le domaine éducatif en lien direct avec la fermeture des écoles et des lycées. La plateforme Educ'Arte qui contient plus de 1.000 vidéos sur toutes les disciplines scolaires de l'école primaire au lycée est désormais ouverte à tous. Les principaux éditeurs de manuels scolaires mettent également l'ensemble de leur publication gratuitement en ligne. Que cela soit le trio Nathan/Bordas/Le Robert, ou encore le quintet Hachette Education/Hatier/Didier/Foucher/Istra. France 4, autrement dit France Télévisions, se consacre à partir de lundi 23 mars à des émissions scolaires pour les élèves. 

Côté loisire à la télévision, les chaînes s'adaptent à l'instar de la française Canal+ qui a décidé de diffuser tous ses programmes en clair. Orange a rendu gratuites ses chaines consacrées à la diffusion de films OCS pour ses abonnés. Le site américain Open culture propose quant à lui une interminable liste de films du grand classique, aux indépendants en passant par les westerns...  

Côté musique, le choix est incommensurable. Au Luxembourg, le collectif d'artistes Maskénada, organise «Live aus der Stuff», une série de concerts en direct du salon des artistes. Une quarantaine d’artistes sont déjà programmés et l’initiative est soutenue par le ministère de la Culture. Ceux qui regrettent de ne pas pouvoir passer leur soirée en discothèque pourront malgré tout profiter d'un petit mix de sept heures sur la plateforme soundcloud signé par le DJ français Laurent Garnier. Ou alors profiter d'un concert de Jean-Louis Aubert. 

Pour les amateurs d'opéra, le Metropolitan Opera de New York diffuse une œuvre différente chaque soir. En Europe, les vidéos de La Bohème ou de La Traviata sont disponibles chaque jour entre 0h30 et 20h30. L'opéra de Paris propose une offre similaire, avec pour commencer, l'opéra-comique Manon de Jules Massenet disponible jusqu'au 22 mars. Place ensuite à Don Giovanni de Mozart. Pour les mélomanes, toujours, la star du piano germano-russe Igor Levit donne pour sa part un récital quotidien à 19h sur Twitter.

Beaucoup de musées proposent des visites virtuelles directement sur leur site internet, Google Arts and Culture nous permet de visiter d'innombrables musées et collections du monde entier sur le même principe que Street View. On vous en dit plus ici ! 

Restez chez vous pour votre santé et celle des autres si vous n'avez pas d'obligations professionnelles.